Christophe Itier (LREM) entre au gouvernement en tant que Haut-commissaire

Christophe Itier, en juin 2017 / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Christophe Itier, en juin 2017 / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le référent Nord de "la République en marche" entre au gouvernement d'Edouard Philippe.

Par EM

Christophe Itier, responsable du mouvement "En marche" dans le Nord, candidat battu (de 43 voix par Adrien Quatennens) aux législatives dans la 1ère circonscription du Nord, a été nommé ce mercredi Haut-commissaire à l'Economie sociale et solidaire, une sorte de responsable de service ministériel. Il sera rattaché au ministère de Nicolas Hulot.

"C'est un honneur et beaucoup d'émotion, a-t-il réagi. Ça vient après un parcours politique et un investissement professionnel de nombreuses années. Je sens tout de suite le poids des responsabilités. Je connais les nombreuses attentes de ce secteur. J'ai envie de contribuer modestement à la réussite du gouvernement".


Dossier N°1 : les contrats aidés


Directeur général de la Sauvegarde du Nord, association employant plus de 1000 salariés, Christophe Itier va démissionner pour se consacrer à sa nouvelle mission. Pressenti un temps pour un poste de secrétaire d'Etat, ce fidèle d'Emmanuel Macron a contribué à la partie "économie sociale et solidaire" du programme présidentiel : "Au-delà de l'intitulé du poste, c'est l'énergie qu'on y met qui compte", balaye-t-il quand on lui fait remarquer qu'un haut-commissaire n'est pas un secrétaire d'Etat ou un ministre. 

Christophe Itier aura notamment à gérer rapidement la question des contrats aidés, dont la réduction annoncé fait grincer des dents dans le secteur : "Il faut revenir à l'idée originelle. L'objectif est que ça combatte le chômage de longue durée. Ce n'est pas le cas actuellement. Il faut qu'une partie de l'enveloppe de 2,5 milliards soit consacrée à la formation."


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Développer la confiance en soir chez l'enfant

Près de chez vous

Les + Lus