“Les secrets de la Deûle” : le film qui prouve qu'il y a bien une vie aquatique dans le canal lillois

Des poissons avaient disparu depuis plus de 100 ans. / © @F3Nord
Des poissons avaient disparu depuis plus de 100 ans. / © @F3Nord

En tournant des images dans la Deûle, des scientifiques ont aperçu des poissons qui avaient disparu depuis plus de cent ans à cause de la pollution. Pour approfondir leurs recherches, ils lancent un projet collaboratif de robot-exploreur. Découvrez leur film : "Les secrets de la Deûle".

Par Jeanne Blanquart

Tout commence par une passion qui dure depuis plus de 30 ans. Celle de Florent Lamiot et Thomas Lemoine, qui travaillent sur la biodiversité, notamment dans les les cours d'eau pollués. "En 2004, on s'est rendu compte en plongeant dans la Deûle qu'il y avait une ré-apparition d'espèces, disparues depuis plus de 100 ans", explique Florent Lamiot, confirmant une information de France Bleu Nord.

La raison de ce come-back ? L'arrivée d'eau propre dans la Deûle, celle pompée sous le musée des Beaux-Arts de Lille pour être reversée au niveau de l'entrée de la Citadelle. "L'eau propre a permis l'arrivée d'espèces filtreuses. Peu à peu, l'eau s'est désinfectée et des algues plus sophistiquées sont apparues", précise le scientifique. En clair, il n'aura suffi que d'un peu d'eau propre pour que la nature se lance toute seule dans un processus de clarification de l'eau, via la production d'oxygène. Un cercle vertueux et fascinant. 

Robot aquatique

Mais pour poursuivre ces avancées en termes de connaissance des milieux aquatiques, il fallait trouver un outil supplémentaire. "Il y a des zones où on ne peut pas aller, sous les péniches par exemple c'est trop dangereux. On a déjà trouvé des poissons coupés en deux", explique Florent Lamiot. Ce danger s'ajoute à un constat : l'inventaire de la biodiversité marine n'est pas complet. "On connait mieux la planète Mars que les fonds marins", sourit le scientifique. 

"Ch'ti plouf", un drone subaquatique, a donc pour ambition d'aller là on les scientifiques ne peuvent se rendre. Une page de crowdfunding a dont été ouverte pour ceux qui souhaitent soutenir le projet. Le tout, dans une démarche collaborative : "L'idée c'est de partager ces vidéos avec les étudiants, ou encore avec l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, qui est en manque d'images." Un partage également envisagé à plus grande échelle, l'idée étant de diffuser les plans du robot pour permettre à des pays pauvres de le reproduire et ainsi d'explorer d'autres zones aquatiques, bien éloignées des eaux lilloises...

Un documentaire en libre-accès : "Les secrets de la Deûle"

Pour mener à bien leur projet et sensibiliser le public à leur action, les réalisateurs Florent Lamiot et Thomas Lemoine vous proposent ce film en exclusivité. 

Les secrets de la Deûle - un film de Florent LAMIOT et Thomas LEMOINE


"Chapitrage" du film :
00:00 - Introduction
02:12 - Éponges d'eau douce (organismes filtreurs)
05:46 - Bryozoaires (organismes filtreurs)
09:34 - Reproduction des poissons et algues filamenteuses
13:42 - Insectes et invertébrés
16:01 – Mollusques (avec la seule espèce vivipare d’escargot connue)
20:11 - Champignons subaquatiques
22:26 – La « Valse des poissons »
34:17 – Plantes et herbiers subaquatiques, production d’oxygène
39:06 - Oiseaux et pollution
44:33 - Conclusion et générique

"C'est une compilation des plus belles images faites durant 10 ans de suivi bénévole photo/vidéo d'une partie du bassin de la Deûle-Marque. Attention, les milieux filmés ici restent rares et vulnérables. Certains ont déjà disparu en 2 ans. Ces oasis de biodiversité et de renaturation sont liés à des apports nouveaux et non-naturels d'eau de nappe sur des zones où les sédiments toxiques ne sont plus remués.  Ils montrent cependant qu'une amélioration de la qualité de l'eau peut se traduire par un retour parfois spectaculaire de la biodiversité. Les images de fortes densités de poissons sont exceptionnelles et momentanée (quelque jours par an, très localement)."

Ce film est réalisé dans le cadre d'un projet bénévole et collaboratif d'inventaire de la biodiversité subaquatique, en lien avec la ville de Lille, plusieurs universités, Wikimédia France et Wikiversité  (car il s'agit de produire des images destinées à illustrer Wikipédia et contribuer aux inventaires de biodiversité ainsi qu'à la formation d'étudiants).

Les auteurs espèrent que vous apprécierez la beauté et le contenu scientifique de ces images qui sont pour certaines uniques.
Ce film vous est gratuitement offert, mais vous pouvez aider à poursuivre ce travail en participant au financement d'un robot photographe subaquatique ("Projet Ch'ti Plouf") : un financement participatif est lancé sur la plate-forme Ulule : https://fr.ulule.com/chtiplouf/  (il permettra aussi de produire une version commentée du film ou un livret de commentaires descriptifs scientifique et technique).

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Caudun (60) : précarité énergétique

Actualités locales

Les + Lus