Des panneaux photovoltaïques sur le toit de l'église de Wavrin

Les panneaux recouvrent une bonne partie du toit. / © @F3Nord
Les panneaux recouvrent une bonne partie du toit. / © @F3Nord

Plusieurs panneaux photovoltaïques ont été installés sur le toit de l'église de Wavrin, dans le cadre de la rénovation du batîment. Derrière ce projet innovant, l'association Solis, qui travaille à développer les énergies renouvelables dans la région, au niveau des communes. 

Par Jeanne Blanquart

C'est une petite révolution énergétique. A Wavrin, des panneaux photovoltaïques ont été installés sur le toit de l'église. A l'origine du projet : l'association Solis, qui a présenté vendredi cette installation aux habitants lors d'une réunion publique. "On doit arriver à certains objectifs au niveau national et même régional en développement des énergies renouvelables", explique Thierry Janssoone, directeur de l'association Solis. "C'est bien de s'insérer aussi dans le cadre de la rénovation de bâtiments. Là, il y avait une rénovation de toiture à faire."

Les habitants, curieux de mieux comprendre ce qui orne aujourd'hui le toit du bâtiment, étaient nombreux vendredi à se questionner. "La durée de vie est de combien ?", demande l'un d'entre eux. "30 ans", répond Thierry Janssoone. Ce qui ne veut pas dire que les panneaux devront à tout prix être remplacés dans 30 ans : ils fonctionneront simplement un peu moins bien. 

Des panneaux photovoltaïques sur le toit de l'église de Wavrin

Développer les énergies renouvelables

Depuis plusieurs années, l'association Solis cherche ainsi à développer des "centrales photovoltaïques citoyennes dans le Nord", en priorité sur des bâtiments communaux de grande taille. Les membres de l'association travaillent donc avec la métropole lilloise pour développer les énergies renouvelables au niveau des communes. "Pour recréer une filière photovoltaïque au niveau régional, donc créer de l'emploi, on s'est regroupés en groupement de citoyens et on travaille avec les collectivités pour faire des gros projets", précise Thierry Janssoone.

L’objectif est de construire 24 centrales en 4 ans. Financés par les municipalités, des emprunts et la participation de citoyens, 4 projets ont vu le jour dans la métropole : à l'école Painlevé de Lille sud, à l'école d’Ercan d'Erquinghem-Lys, à l'école Jean Moulin de Ronchin et enfin, à l'église de Wavrin.

Un coût mesuré

Le photovoltaïque, un bon investissement ?


Grâce aux ravaux de rénovation qui étaient prévus sur l’ensemble du bâtiment, le projet de centrale photovoltaïque a été intégré à moindre cout : 70.000€, financés à 50% par la municipalité de Wavrin, 20 % par des citoyens et 30% par emprunt. En tout, 15 ans seront nécessaires pour rentabiliser l’installation. Mais l'électricité produite est vendue, ce qui permet de revenir rapidement sur les investissements de départ.

L’installation, elle, sera rétrocédée à la commune au bout de 20 ans.

Sur le même sujet

Métropole lilloise : un très important trafic de cocaïne et d'héroïne démantelé

Près de chez vous

Les + Lus