publicité

Toulouse : le plus petit pacemaker au monde a été implanté

En collaboration, 3 chirurgiens du CHU de Toulouse et de la Clinique pasteur ont posé un pacemaker 10 fois plus petit que ce qui se fait actuellement. Une dernière génération de stimulateurs cardiaques qui représente un cap technologique. 

  • Par Anissa Harraou
  • Publié le
© Google Images

© Google Images

3 chirurgiens du CHU de Toulouse et de la Clinique Pasteur ont réalisé la première implantation du plus petit pacemaker au monde. Une première dans le domaine des nouvelles technologies médicales. 

Les premiers résultats sont très concluants. Des études, au long terme, doivent confirmer la réduction significative des complications après l'implantation. Le système de fixation, à l’image d’un petit grappin, démontre l’ingéniosité de la proposition. Le secteur est en pleine révolution. Le marché concurrentiel. Et c'est Medtronic qui a lancé le plus petit stimulateur cardiaque au monde.  


Plus de sondes

De la taille d’une grosse pilule, le dispositif Micra TPS n’utilise pas de fils électriques ou de sondes pour administrer les stimulations mais est fixé à l’intérieur du ventricule droit grâce à des ancres souples et flexibles. Celles-ci peuvent être rétractées au cours de la procédure d’implantation sans risquer de provoquer de traumatisme au niveau du tissu cardiaque. Il est possible de repositionner ce dispositif au cours de l’implantation et de l’extraire ni nécessaire. Des études, déjà lancées, évalueront sur le long terme la sécurité d’utilisation et l’efficacité du dispostif.


Invisible car dix fois plus petit…

L’absence de déplacement du dispositif a été mise en avant. L’étude, qui se poursuit dans le cadre d’une évaluation à long terme, fait également état d’un plus faible nombre de complications majeures en comparaison avec des systèmes de stimulation classiques.

Sur la durée de vie du dispositif, les scientifiques confirment une "douzaine d’années" en utilisation normale. Avec sa taille représentant moins d’un dixième des stimulateurs cardiaques habituels, ce dispositif est suffisamment petit pour être introduit dans le réseau veineux et pour être implanté directement dans le cœur. Il offre, au passage, l’avantage esthétique d’être invisible.
les + lus
les + partagés