publicité

Migrants : arrestation d'un marin pêcheur français à Dunkerque soupçonné d'être un passeur

Un jeune marin pêcheur français soupçonné d'organiser des passages illégaux de migrants vers l'Angleterre a été arrêté avec cinq autres complices lundi par la Police aux frontières (PAF) près de Dunkerque, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

  • avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
Âgé d'une vingtaine d'années, il est soupçonné de faire partie d'un vaste réseau organisant des traversées de la Manche pour migrants. Les six individus sont actuellement en garde à vue avant une possible mise en examen d'ici vendredi, a indiqué la Juridiction interrégionale spécialisée de Lille, confirmant une information d'Europe 1. Le marin pêcheur effectuait "depuis plusieurs mois" des aller-retours à bord d'un bateau de type Zodiac dans lequel pouvaient embarquer plus d'une dizaine de migrants pour des "passages de type garanti" facturés "entre 10 000 et 12 000 euros", a affirmé cette source.

200 filières démantelées

Il a été appréhendé lundi avec 2 ressortissants vietnamiens et 3 Albanais et de "fortes sommes d'argent" ont été saisies. Embarqués de nuit sur une plage discrète proche de Dunkerque, les migrants étaient ensuite déposés sur une plage anglaise après la traversée périlleuse de près de 90 kilomètres à bord de l'embarcation gonflable. "C'est la première fois que nous avons à faire à ce type d'affaire avec un individu,
qui plus est français, qui organise de telles traversée
s", a déclaré cette source de la Jirs. "C'est une affaire que je ne commenterai pas car nous venons de procéder il y a quelques heures aux arrestations", a déclaré mercredi matin au micro d'Europe 1 le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Nous avons depuis le début de l'année démantelé un très grand nombre de filières (...) En France c'est près de 200 filières qui ont été démantelées représentant 3 000 individus et dans le Calaisis c'est une trentaine de filières, qui représentent 700 individus", a-t-il précisé, ajoutant que les responsables de filières de la traite des être humains "doivent être sévèrement punis". De très nombreux migrants, venus essentiellement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, essayent de rallier Calais, avant de tenter de passer en Grande-  Bretagne, qu'ils considèrent comme un eldorado.
les + lus