Rugby : le LMR annonce son dépôt de bilan

Le président du LMR a annoncé le dépôt de bilan du club ce lundi. La dette que la nouvelle équipe dirigeante a découvert en arrivant était plus importante que prévu. Dans ces conditions, il était difficile de redresser le club comme elle s'y était engagé.

  • @F3Nord
  • Publié le , mis à jour le
LMR-SNR le 8 novembre 2015. © Maxppp

© Maxppp LMR-SNR le 8 novembre 2015.

Le président du LMR Jonathan Stauber l’a annoncé aux joueurs cet après-midi : le LMR dépose son bilan. En arrivant fin décembre, les nouveaux dirigeants ont découvert une dette plus importante que prévu : 1, 5 millions d’euros au lieu de 1,2 millions annoncés.

Un dette plus importante que prévu

Dans ces conditions, il était difficile de fédérer de nouveaux actionnaires pour réorganiser le club, comme il s’y était engagé, a expliqué Jonathan Stauber.

Le club est géré par une SAS, pour les joueurs professionnels et une association, qui s’occupe des licenciés amateurs. Le bilan de la SAS va être déposé devant le tribunal de commerce de Lille, un administrateur sera nommé.

Les joueurs amateurs menacés ?

L’objectif du club est désormais de préserver l’association avec son école de rugby et son club de jeunes amateurs.

Les professionnels, eux, ne sont pas sûr de finir la saison : ce sera aux joueurs d’en décider.

Une chute lente

Jonathan Stauber était arrivé fin décembre à la tête d'un "pool d'entrepreneurs principalement issus de la région Nord Pas-de-Calais" et prêts à injecter 400 000 euros dans le Lille Métropole Rugby (LMR).

Il remplaçait Jean-Paul Luciani et avait été élu pour sauver le club afin d’éviter sa relégation et son dépôt de bilan.

Le LMR avait mené un long bras de fer avec la DNACG puis la Fédération française de rugby pour faire entériner à l'issue de la saison précédente sa montée en Pro D2, acquise sur le terrain mais refusée pour des raisons financières. Sollicité en dernier ressort, le Tribunal administratif de Versailles avait fini par rejeter la requête de Lille le 20 août dernier.
les + lus
les + partagés