La Rochelle : ces étranges bouts ronds des bateaux de la Mini-Transat

A quelques jours du départ de la Mini-Transat, dimanche prochain de La rochelle, on s'intéresse aux bateaux et à leurs innovations architecturales. Parmi elles, les scows ou bouts ronds en Français arborés par de nombreux 6m50 de la Mini-Transat. 

L'étrave arrondie de Griffon, le bateau de Ian Lipinski pour la mini-Transat 2017.
L'étrave arrondie de Griffon, le bateau de Ian Lipinski pour la mini-Transat 2017. © France 3
La classe Mini apparaît comme un laboratoire en matière d'innovations architecturales. Testées sur ces petits bateaux de 6m50, elles sont ensuite souvent été adaptées sur des voiliers plus grands comme ceux du Vendée Globe Challenge.

Pour cette 21ème édition de la Mini-Transat, plusieurs bateaux adoptent une allure bien particulière due à leur étrave arrondie. Ces bouts ronds, scows en anglais, séduisent de nombreux skippers. Parmi eux, Ian Lipinski, skipper de Griffon et favori de cette édition 2017, il estime que le bout rond de son bateau le rend "plus facile, plus confortable et plus rapide". Ces fameux bouts ronds donnent, par exemple, une meilleure stabilité et permettent d'aller plus vite.

Cette innovation en matière d'arhitecture nautique restera pour l'instant réservée aux seuls 6m50 de la Mini-Transat. Les bouts ronds sont, à l'heure actuelle,  interdits pour les 60 pieds du Vendée Globe et les Class 40.

Plus de détails et les réactions des skippers avec le reportage de Yann Salaün, Marc Millet et Nadine Pagnoux-Tourret :
durée de la vidéo: 02 min 05
Les bouts ronds de la mini-transat



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter