Brive: le CAB tombe de haut face à Bordeaux

La déception des Brivistes et de leurs supporteurs après une défaite crève-coeur. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin
La déception des Brivistes et de leurs supporteurs après une défaite crève-coeur. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin

Grosse déception pour les joueurs du CAB. Après leur exploit à Clermont samedi dernier, ils sont tombés à domicile contre Bordeaux. Une défaite 22-19 qui éloigne les espoirs de qualification en phases finales.

Par Pierre Gauthier

Jusqu'ici quasi impériaux à domicile avec 10 succès pour une seule défaite (Clermont), les Brivistes ont pris une "grosse claque", selon les mots de leur capitaine Saïd Hirèche, en s'inclinant face à l'Union Bordeaux-Bègles. Des Girondins qui ont construit leur succès essentiellement en 1ère période.

Car même si ce sont les locaux qui ouvrent le score grâce à une pénalité de Gaëtan Germain, les visiteurs vont vite passer la vitesse supérieure. Dès la 16ème minute, une longue action collective est conclue en coin par Hugh Chalmers. 3-7 après la transformation de Baptiste Serin.

Les Corréziens sont étouffés par le rythme imposé par des Girondins toujours aussi joueurs. Benjamin Lapeyre sauve une première fois les siens en interceptant un ballon d'essai tout cuit. Mais le CAB se met à la faute et Serin enquille, 3-10.

Pire, à la 28ème minute, dans la foulée d'un ballon porté ultra efficace, c'est Jayden Spence qui aplatit le 2ème essai des siens. 3-17.

Lapeyre, le plus en jambes, tente de sonner la révolte, mais les Blanc et Noir manquent de réalisme. Finalement après une longue action à la sirène dans les 22m bordelais, les Brivistes choisissent de prendre les points au pied. 6-17 à la pause.


Du mieux en seconde période


Au retour des vestiaires, les Brivistes semblent enfin rentrer dans leur match. Et après une pénaltouche bien négociée, l'éternel grognard Guillaume Ribes, qui terminera sa carrière dans moins d'un mois, aplatit l'essai de l'espoir. 13-17.

La mêlée bordelaise commence à souffrir, et Germain, toujours aussi efficace au pied, en profite pour réduire l'écart, 16-17.

Et quand après une nouvelle grosse occasion corrézienne, les Girondins sont encore pénalisés, Germain ne se fait pas prier pour redonner l'avantage à son équipe. 19-17 à la 62ème.


Bordeaux ne lâche rien


On croit alors que le CAB va finir par imposer son défi physique, mais l'UBB ne panique pas. Et reprend les commandes à la 67e. Un essai tout en vitesse du jeune Nans Ducuing après un service "café crême" de Jean-Baptiste Dubié. 19-22.

Cette fois les Brivistes ont pris un vrai coup sur la tête. Ils ont beau pousser, rien n'y fait. Même une dernière action de plus de 5 minutes à quelques encablures de la ligne girondine ne changera rien. Les Cabistes bénéficient d'une pénalité facile à tenter pour arracher le nul, mais ils choisissent de plutôt jouer la gagne. C'est raté. Deuxième défaite à la maison cette année, le coup est rude.


"On aime pas la lumière", dit Julien Le Devedec. "On s'est peut-être sentis trop beaux", selon plusieurs joueurs. En tout cas le bénéfice de la victoire à Clermont est effacé et Bordeaux revient à hauteur au classement.


Dans un Top14 aussi serré et indécis, tout espoir d'accrocher la 6ème place qualificative pour les phases finales n'est pas encore envolé, mais ce sera désormais très compliqué.

Pas de match la semaine prochaine pour cause de Coupe d'Europe. Prochain match pour les Brivistes le 29 avril à Pau, avant d'en finir à la maison contre Castres le 6 mai

 

Sur le même sujet

GM&S : l'audience au tribunal de commerce de Poitiers le 19 juillet 2017

Près de chez vous

Les + Lus