Fin de partie pour Bernard Combes

F3 Limousin - Bernard Combes, actuel maire PS de Tulle
F3 Limousin - Bernard Combes, actuel maire PS de Tulle

Avec 46,57% des suffrages au 2nd tour, le fossé était trop grand pour espérer battre le candidat LREM Christophe Jerretie (53,43%). Le maire PS de Tulle, vice-président du conseil départemental et ancien conseiller de François Hollande ne représentera donc pas la 1ère circonscription corrézienne.

Par Martial Codet-Boisse

Avec 17,92% des voix au 1er tour, il semblait difficile pour Bernard Combes, 57 ans, de battre le candidat d'En Marche Christophe Jerretie qui avait recueilli 32,51% des suffrages.

Une défaite pour le maire de Tulle qui avait succédé à François Hollande en 2008 à ce poste. Un revers qui fera date pour l'homme fort du PS en Corrèze, actuel 1er vice-président du conseil départemental et ancien conseiller technique du président de la République.

Un hold-up démocratique, une candidature opportuniste



Bernard Combes avait qualifié le score de Christophe Jerretie au 1er tour d"hold-up démocratique et de candidature opportuniste". Le candidat LREM de 38 ans, urbaniste de formation, maire de Naves depuis 2014, aura désormais fort à faire dans la 1ère circonscription de Corrèze. 


Un territoire vaste de 198 communes

A l'Assemblée Nationale, Christophe Jerretie devra défendre bec et ongles le développement économique et l'aménagement de cette grande circonscription qui englobe Tulle et Ussel. Composée de 121 000 habitants avec une moyenne d'âge élevée, 1/4 de la population a plus de 65 ans, cette zone a peu d'industries de grande taille exceptée Borg Warner qui compte près de 500 salariés.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

A Saint Maixent, un garage solidaire pour faire baisser la facture

Près de chez vous

Les + Lus