GM&S : 1200 personnes dans les rues de La Souterraine

Visite de Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou chez GM&S à La Souterraine
Reportage : PETIT Franck, DJAILANI Nassuf, REYNARD Chrystèle. Intervenants : Didier Guillon : salarié GM&S, Elodie Malifaud : salariée GM&S, Jean-Luc Mélenchon : député Européen - Candidat LFI à Marseille, Philippe Poutou : candidat NPA à l’élection présidentielle - France 3 Limousin - PETIT Franck, DJAILANI Nassuf

La mobilisation s'est poursuivie pour sauver l'entreprise GM&S Industry à La Souterraine avec une grande manifestation ce mardi 16 mai 2017.
Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou y ont participé auprès de 1 200 personnes. 

Par Hélène ABALO & AFP

"On lâche rien !". Tel est le cri des 277 salariés de GM&S Industry à La Souterraine. Au lendemain d'une réunion en préfecture de la Creuse avec les élus mais aussi les donneurs d'ordre, le bilan n'est pas réjouissant.

Renault et Peugeot, principaux clients de l'équipementier automobile ont promis des commandes mais le chiffre est insuffisant selon le personnel pour parvenir à sauver l'entreprise de la liquidation judiciaire. Le site de GM&S est occupé depuis le 11 mai par les salariés qui affirment l'avoir "piégé" avec des bonbonnes de gaz. Ils entendent faire pression sur les 2 constructeurs français, pour qu'ils s'engagent sur un volume de commandes accru, au-delà des quelque 16 millions d'euros déjà acquis, et l'affectation de nouveaux marchés.

Seule la garantie d'emprunt de 580 000 euros votée par la région Nouvelle-Aquitaine le 15 mai pourrait prolonger la période d'observation d'une quinzaine de jours. La prochaine audience au tribunal de commerce de Poitiers est fixée au 23 mai. Le dossier des GM&S devrait avoir une place de choix sur le bureau du futur ministre de l'Économie du gouvernement d'Édouard Philippe. Le gouvernement devrait être nommé mercredi à 15h.


Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou et 1200 personnes

Cet après-midi, 16 mai 2017, les GM&S organisent une manifestation dans les rues de La Souterraine. Les commerçants ont baissé leurs rideaux en signe de solidarité. Autre soutien de poids : celui de deux ex-candidats à la Présidentielle, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou ont fait le déplacement. La mobilisation prend de plus en plus une ampleur nationale et politique.
Chef de file de La France insoumise aux législatives, Jean-Luc Mélenchon a expliqué être venu "par fraternité humaine avec des gens qui pour se faire entendre (...) sont obligés de recourir à des moyens extrêmes". Il a "adjuré" le nouvel exécutif de "ne pas laisser faire, comme d'habitude" car "ces gens-là n'en peuvent plus, et ne se laisseront pas faire".

Selon une première estimation de la préfecture de la Creuse, 1200 personnes défilent dans les rues. 

"C'est un drame", selon Pierre Gattaz

Le patron des patrons s'est exprimé sur Cnews. Pour Pierre Gattaz, la situation de l'équipementier automobile est à la fois "un drame" et "une responsabilité collective". Il évoque une mauvaise stratégie, "un environnement social, fiscal, trop compliqué". Dans le cas concret de GM&S Industry, "il faut essayer de trouver un repreneur ou en tout cas former les personnes qui sont concernées pour qu'elles rebondissent", a-t-il insisté.

Concernant la présence des messieurs Mélenchon et Poutou, le patron du Medef réagit : "Quand vous venez juste là pour râler ça ne sert à rien. Manifester tout le monde sait faire". Il préconise plutôt "des solutions pour ces personnes-là à court terme et surtout à 5 ou 10 ans car il faut réindustrialiser le pays" pour que la France redevienne un "eldorado économique".

"Il faut faire tout pour que ce ne soit pas un drame total et qu'il n'y ait pas cette fermeture d'usine (...) et par ailleurs faire un environnement économique attractif de la France. C'est le projet d'Emmanuel Macron tel que je l'ai compris", a-t-il dit.


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Agriculteur agressé par un individu présumé fiché S : procès reporté

Près de chez vous

Les + Lus