Port-Leucate : Des huîtres en forme de coeur pour la Saint-Valentin

Les huîtres en forme de coeur de Port-Leucate cartonne dans les restaurants gastronomiques. / © RAYMOND ROIG / AFP
Les huîtres en forme de coeur de Port-Leucate cartonne dans les restaurants gastronomiques. / © RAYMOND ROIG / AFP

Dites "je t'aime" avec des huîtres! Depuis dix ans, un ostréiculteur de Port-Leucate commercialise des huîtres en forme de coeur. Une technique qu'il garde jalousement pour des coquillages que les restaurants gastronomiques s'arrachent.

Par Sylvie BONNET avec l'AFP

Il s'appelle Christophe Guinaut, il est ostréiculteur à Port-Leucate et il élève depuis une dizaine d'années des huitres en forme de coeur qu'il destine à quelques grands restaurants du Languedoc-Roussillon et de Catalogne pour la Saint-Valentin.

Un ostréiculteur malin et inventif

"Un jour ma bien aimée m'a offert une huître en forme de coeur. Cela m'a ému, cette huitre façonnée ainsi de manière accidentelle. Cela m'a donné l'idée d'essayer d'obtenir des huîtres de même forme" a expliqué Christophe Guinaut à nos confrères de l'AFP.

L'ostréiculteur de la Cabane des Tontons a testé plusieurs techniques avant d'arriver à recréer une huître dans la forme voulue dont il garde jalousement le secret. Il améliore même la technique d'année en année.

Des clients toqués

L'huître en forme de coeur de Christophe Guinaut séduit immédiatement les gastronomes, notamment les chefs étoilés, comme Alexandre Klimenko du Chapon fin, un ancien établissement de Perpignan ou Michel Vedrine, l'ex-cuisinier de la Villa Duflot à Perpignan.
Aujourd'hui, une partie de sa production part en Espagne, dans le restaurant Can Roca à Gérone, un 3 étoiles au Guide Michelin, désigné par la presse anglaise comme le meilleur restaurant du monde en 2015.

6000 huîtres triées sur le volet

Pour Chistophe Guinaut, il ne s'agit pas de faire de cette huître un véritable business. Sur toute sa production, il n'essaie de façonner en forme de coeur que 6.000 huîtres par an alors que seulement la moitié prend réellement la forme voulue.

L'ostréiculteur inventif affirme vendre ces phénomênes au même prix que les autres alors qu'elles lui demandent trois fois plus de travail. En effet ces huîtres sont élevées une par une au lieu d'être accrochées en grappes. Et l'ostréiculteur de Port-Leucate de conclure :

Je ne fais pas ça pour l'argent, je fais ça parce que cela m'amuse. C'est la continuité de la belle romance. J'aime à penser que les gens qui les commandent ont la même émotion que moi quand ma femme m'a offert cette huître en forme de coeur.

Christophe Guinot, le "Géo Trouvetou" des ostréiculteurs

Sa dernière trouvaille fait sensation pour la Saint-Valentin, mais l'ostréiculteur de Port-Leucate n'en est pas à son coup d'essai : c'est lui qui a mis au point récemment une autre invention : l'huître antivol. Pour lutter contre le pillage des parcs ostréicoles de la région.


A lire aussi

Sur le même sujet

Sète (34) : ras-le-bol et burn-out des policiers

Actualités locales

Les + Lus