Wauquiez et Fillon: “Oui, il y a des doutes”

Jeudi soir, à Saint-Estève (Pyrénées-Orientales), Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône Alpes a exprimé ses doutes au sujet des affaires qui entourent François Fillon: "oui il y a des doutes mais il faut lui laisser la possibilité de les lever."

Par Olivier Le Creurer

En marge d'une réunion publique organisée devant les militants Les Républicains, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes a exprimé ses doutes: "oui, il y a des doutes mais il faut aussi laisser à François Fillon la possibilité de les lever. S'il ne les lève pas, il faudra en tirer les conséquences mais pour l'instant, c'est à lui de le faire. Ne tranchons pas avec ces espèces de rumeur qui sont la négation complète de ce à quoi on croit et de ce qu'est aussi la démocratie. Il faut des faits. Dans la vie, c'est trop facile de se contenter de rumeurs."

Il faut aussi laisser à françois Fillon la possibilité de lever les doutes. S'il ne les lève pas, il faudra en tirer les conséquences. 

Wauquiez: "oui, il y a des doutes"
Jeudi soir, à Saint-Estève (Pyrénées-Orientales), Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône Alpes a exprimé ses doutes au sujet des affaires qui entourent François Fillon: "oui il y a des doutes mais il faut lui laisser la possibilité de les lever."

Le parquet national financier a ouvert une enquête à la suite des révélations du Canard enchaîné sur les emplois présumés fictifs de Mme Fillon en tant qu'assistante parlementaire de son mari, puis de son suppléant, qui lui auraient rapporté au total plus de 830.000 euros. Deux enfants du couple auraient perçu un total de 84.000 euros, également en qualité d'assistants parlementaires.


"Coup d'Etat constitutionnel"

Après son suppléant Marc Joulaud mercredi, la secrétaire particulière de François Fillon Sylvie Fourmont et son attachée parlementaire Anne Faguer ont été entendues à leur tour jeudi par les enquêteurs. Devant les parlementaires LR mercredi, M. Fillon avait accusé la gauche au pouvoir de "coup d'État institutionnel", ce qu'avait immédiatement contesté l'Élysée, en répliquant que "le seul pouvoir" était "celui de la justice".

La réaction des militants à Saint-Estève 

Réactions militants Les Républicains à Saint-Estève
Affaire Fillon: Réactions des militants Les Républicains à Saint-Estève (PO) lors du meeting de Laurent Wauquiez - P. Georget et JF Puakavase

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Perpignan : une médecin menacée d’extradition par la justice serbe

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés