publicité

Pour Gaëtan Dussausaye,responsable du FNJ, Maxence Buttey, élu du 93 converti à l'islam, faisait bien du prosélytisme religieux au FN

Gaetan Dussausaye, directeur du Front national de la jeunesse était l'invité de Samedi Politique ce midi sur France 3 Ile de France. Il est revenu sur la conversion à l'islam de Maxence Buttey, conseiller municipal FN de Noisy le Grand. Pour lui, le prosélytisme religieux n'a pas sa place au FN.

  • Par Daic Audouit
  • Publié le , mis à jour le
© Audrey Natalizi

© Audrey Natalizi

Peut-on être musulman et adhérer au Front National ?

La question semble se poser à la fédération départementale de Seine-Saint-Denis après la conversion à l'islam de Maxence Buttey, conseiller municipal de Noisy-le-Grand. Il va être suspendu du FN 93 et des instances départementales du FNJ.

Une suspension confirmée par Gaëtan Dussausaye, responsable du Front National de la jeunesse, qui était l'invité de Samedi Politique sur France 3 Paris. "Ce n'est pas la conversion de monsieur Maxence Buttey qui nous pose problème.Mais nous avons un principe au FN, c'est de ne pas mélanger le politique et le religieux" , rappelle, en préambule, l'ancienne tête de liste FN dans le 11 ème arrondissement aux municipales à Paris.

"Ce qui pose problème et ce qui nous a amené, du moins au niveau départemental à prendre des décisions plus fermes à son égard, c'est le fait qu'il y avait une action de prosélytisme. Nous avons su qu'apparament, Maxence Buttey partageait des vidéos dans l'optique de convaincre son entourage et des adhérents", poursuit-il. "Nous voulons une France laïque. Il faut qu'on commence avec nous-mêmes à respecter ce principe là. Ne pas confondre la politique et le religieux", conclut Gaëtan Dussausaye.

Gaetan Dussausaye, invité de France3 Paris


Mais ne s'agissait-il pas de la sphère privée du conseiller municipal de Noisy-le-Grand ? "Là, c'était son entourage politique, pour le coup, puisqu'il s'adressait directement aux adhérents du Front national", estime Gaëtan Dussausaye qui assure que le parti aurait pris la même décision pour un élu catholique s'il y avait eu action de prosélytisme.

Le cas de Maxence Buttey, sa suspension voire son exclusion du FN, seront examinés fin novembre à l'occasion d'une commission dite des conflits. "Pour l'instant, on a besoin d'étudier le dossier, de regarder les choses concrètement.... Ca peut aller jusqu'à l'exclusion bien sûr. S'il est avéré qu'il y a eu du prosélytisme au sein du Front national avec des fichiers du Front national, alors ce n'est pas acceptable quelque soit la religion d'ailleurs", explique Florian Philippot.

Maxence Buttey lui nie toute intention de prosélytisme. Son interview ainsi que celle de Florent Philippot sont à retrouver dans ce reportage réalisé par Olivier Badin et Daïc Audouit

Maxence Buttey, nie toute forme de prosélytisme


Retrouvez ci-dessous l'émission de Samedi Politique en intégrale
Gaëtan Dussausaye dans Samedi Politique


les + lus
les + partagés