Val d'Oise : Une nouvelle église pour les chrétiens d'Orient inaugurée à Arnouville

Destinée à la population croissante des chrétiens d'Orient installés dans le Val-d'Oise, une nouvelle église chaldéenne est inaugurée ce dimanche à Arnouville (Val-d'Oise) par le patriarche de Babylone, Mgr Louis Raphaël Ier Sako. Première messe prévue à 17h30.

  • France 3 Île-de-France
  • Publié le , mis à jour le
Les fidèles se rassemblent‏ devant la nouvelle église chaldéenne, inaugurée ce dimanche à Arnouville (Val-d'Oise). © Virginie Delahautemaison/France 3 Île-de-France

© Virginie Delahautemaison/France 3 Île-de-France Les fidèles se rassemblent‏ devant la nouvelle église chaldéenne, inaugurée ce dimanche à Arnouville (Val-d'Oise).

La construction du site, qui comprend aussi un presbytère et un centre culturel, a débuté en 2014, dix ans après l'inauguration dans la commune voisine de Sarcelles (Val-d'Oise) de la première église construite en France (église Saint-Jean-d'Apotre) pour ces fidèles du rite chaldéen (du nom d'une région en Irak) rattachés au catholicisme. Et avec ses dômes à l'orientale et ses briques rouges toutes neuves, l'église Saint-Jean-Apôtre inaugurée ce dimanche à Arnouville dénote dans ce paysage urbain du nord de Paris, entre un entrepôt et la gare RER.

VIDEO Reportage lors de l'inauguration ce dimanche de l'église chaldéenne de Arnouville (Val-D'oise)
Inauguration nouvelle église chaldéenne à Arnouville (Val-d'Oise)

Virginie Delahautemaison - Pierre-Julien Quiers Montage : Marie-Pierre Susini  -  France 3 Île-de-France  -  Virginie Delahautemaison - Pierre-Julien Quiers - Marie-Pierre Susini


Le projet, d'un montant de 6,6 millions d'euros, a été financé en grande partie par les dons des fidèles, soutenus par les diocèses d'île-de-France et par des associations catholiques. Inhabituelle, la disposition de l'édifice s'étend sur deux niveaux : le lieu de culte de 500 places au premier étage et un rez-de-jardin qui accueille une bibliothèque, une cuisine et des salles pour les cours et les activités de la communauté, répartis sur 500m². Pour le patriarche de Babylone, cette nouvelle construction est un "signe d'intégration". Lui-même francophone, Mgr Sako se félicite de la "vivacité" de cette communauté, "signe d'espoir pour toute l'Église chaldéenne qui souffre de persécution jusqu'au martyr".

La consécration de l'église a lieu ce dimanche à 15h en présence du patriarche de Babylone, Mgr Louis Raphaël Ier Sako, de l'archevêque de Paris Mgr André Vingt-Trois, de l'évêque de Pontoise Mgr Stanislas Lalanne, du député-maire de Sarcelles François Pupponi, et en présence du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. La première messe se déroulera juste après, à 17h30.

Le premier prêtre chaldéen né en France ordonné en 2015

Coeur historique de la présence en France de ces chrétiens d'Orient, venus en majorité de Turquie au XXe siècle, l'est du Val-d'Oise concentre plus de la moitié des 20.000 chaldéens ou assyro-chaldéens vivant dans le pays. L'an dernier, près d'une centaine de familles chrétiennes chassées par l'avancée du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie ont ainsi trouvé refuge en priorité autour de Sarcelles.

En juillet dernier, Mgr Louis Raphaël 1er Sako, figure du dialogue interreligieux, était déjà venu d'Irak pour ordonner à Sarcelles Narsay Soleil, le premier prêtre chaldéen né en France. Très fréquentée, l'église locale était vite devenue trop petite pour accueillir les quelque 8.000 fidèles habituellement présents aux messes dominicales célébrées en araméen, la langue de Jésus.

Au moins 300.000 chrétiens ont fui la Syrie depuis le déclenchement de la guerre en 2011 et en Irak, il reste moins de 400.000 chrétiens contre 1,4 million en 1987. Depuis août 2014, près de 3.000 d'entre eux se sont réfugiés en France.
les + lus
les + partagés