La Roche-sur-Yon : le Tribunal administratif dit non à la crèche du Conseil général

C'est un rituel, chaque fin d'année le Conseil général de la Vendée installe dans son hall d'entrée une nativité, le Tribunal administratif y voit une connotation religieuse, une animation incompatible avec la séparation de l'église et de l'État

  • Par Christophe Turgis
  • Publié le
© Brendan Smialowski / AFP

© Brendan Smialowski / AFP

C'est le mouvement de la Libre Pensée qui a saisi le Tribunal administratif sur cette question. Le tribunal considère donc que la neutralité des services publics à l'égard des cultes n'est pas respectée. Il demande au Préfet de pourvoir à l'exécution de sa décision.

Le conseil général a fait appel du jugement. Et fait  valoir son point de vue. "Le respect de la laïcité n'est pas l'abandon de toutes nos traditions et la coupure avec nos racines culturelles, motive le Département. Faudrait-il interdire les étoiles dans les guirlandes de Noël qui décorent nos rues, sous prétexte qu'il s'agit d'un symbole religieux ?"

Ce à quoi les libres penseurs répondent que "pour le respect de l'égalité en droit de tous le citoyens et citoyennes, de leur liberté de conscience, la Loi de séparation des églises et de l'État doit être appliquée. Dans un département de la République la Loi doit être appliquée." Ce que confirme le tribunal administratif de Nantes.
les + lus
les + partagés