Les urgences du CHU de Nantes toujours en grève

Les Urgences du CHU de Nantes.  / © EPA/MAXPPP
Les Urgences du CHU de Nantes. / © EPA/MAXPPP

Le mouvement de grève entamé lundi 29 février par les urgences du CHU de Nantes se durcit. Depuis 6h30 ce jeudi, ils sont une cinquantaine à bloquer l'approvisionnement de l'Hôtel Dieu. 

Par Olivier Couvreur

Entre 80 et 90% du personnel des urgences est mobilisé dans cette grève qui a débuté lundi 29 février, au CHU de Nantes. Leurs revendications : de meilleures conditions de travail et une augmentation des effectifs. 



Ce jeudi matin, une cinquantaine d'infirmiers, aides-soignants ou autres brancardiers bloquaient l'approvisionnement de l'Hôtel Dieu. 

Lundi dernier, ils étaient nombreux à avoir investi le pont Haudaudine, situé entre le CHU et l'île de Nantes, dénonçant également les agressions qu'ils subissent au quotidien dans leur service. 


 

Sur le même sujet

300 postes de conducteurs de cars à pourvoir chaque année dans la région

Actualités locales

Les + Lus