publicité

Poitou-Charentes : retour sur une journée d'intempéries en images et en vidéos

Premier coup de tabac de l'hiver sur le littoral, placé en vigilance orange "vagues submersion". Ailleurs dans la région, ce sont les orages, les inondations ainsi que le vent violent qui ont animé cette journée. 

  • EG
  • Publié le 11/01/2016 | 14:38, mis à jour le 11/01/2016 | 19:17
Le port du Corps de Garde à Charron (17) © Mairie de Charron

© Mairie de Charron Le port du Corps de Garde à Charron (17)

À 19h15

Sur le littoral, les digues ont tenu malgré le vent et un fort coefficient de marée. Les dommages sont globalement peu nombreux au port des Minimes. Quelque 2 000 foyers restent ce soir privés d'électricité du côté de Jonzac. La tempête a tout de même quelques heureux : les amateurs de glisse ! 
Voyez le reportage de Valérie Pretot, Pierre Lahaye et Julien Deba (intervenants : Lionel Quillet, président de la communauté de communes de l'île de Ré; Eric Berronneau, prévisionniste Météo France La Rochelle; Patrice Bernier, maître de Port La  Rochelle) 

la Charente-maritime a connu sa 1ère tempête de l'hiver


À 18h15

Le port historique de La Rochelle rempli à ras-bord et les recommandations de prudence des policiers pour les photographes imprudents en deux tweets.


 



A 18 h

Île d'Oléron, une photo prise un peu avant 18 h par notre journaliste Olivier Riou. Aucun dégât constaté jusqu'ici.

L'état de la mer au coucher du soleil sur l'Île d'Oléron © Olivier Riou (FTV)

© Olivier Riou (FTV) L'état de la mer au coucher du soleil sur l'Île d'Oléron


 

À 17 h 40

À Charron, l'océan gagne sur la terre au Port du Corps de Garde signale la mairie de la commune sur son compte Twitter.

À 17 h 20

Sur l'île de Ré, l'océan est déchaîné alors qu'approche l'heure de la pleine mer. 

À 16h20

Risque de vague-submersion important, comme ici à l'Île-de-Ré. © Valérie Prétot (FTV)

© Valérie Prétot (FTV) Risque de vague-submersion important, comme ici à l'Île-de-Ré.

Mobilisation des services de secours et des forces de l'ordre.
Météo-France  confirme le phénomène de vagues submersion annoncé sur le littoral du département de Charente-Maritime. Des vents de secteur Ouest atteindront dans la soirée les 120 km/h sur la façade littorale. Une surélévation du niveau de la mer est attendue dans un contexte de forts coefficients de marées 93/95, ce qui risque d'engendrer au moment de la pleine mer de lundi soir des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral.

450 sapeurs pompiers dont 50 spécialistes en submersions sont mobilisés. Depuis 15 heures, une équipe de plongeurs et un infirmier sont positionnés à la base hélicoptère de la sécurité civile. La gendarmerie nationale a mobilisé 450 gendarmes dont 230 officiers de police judiciaire. La brigade nautique effectuera une surveillance du littoral de 15 heures à 20 heures.

Quelques dégâts mineurs dus aux rafales de vent ont déjà été signalés, entraînant une cinquantaine d'interventions des sapeurs pompiers.

À 16h

En Charente-Maritime, des internautes nous signalent quelques arbres tombés sur les chaussées.

A Thénac, l'arbre est tombé sur la ligne téléphonique. © Romain Lévy

© Romain Lévy A Thénac, l'arbre est tombé sur la ligne téléphonique.

 

À 15h40

En Charente-Maritime, sur l'île de Ré, de nombreux surfeurs ont profité de ces conditions météo extrêmes pour mettre leurs planches et leurs kite à l'eau, en dépit des consignes de prudence. 

À Saint-Clément-des-Baleines. © Valérie Prétot, FTV

© Valérie Prétot, FTV À Saint-Clément-des-Baleines.

Dans les Deux-Sèvres, les cours d'eau gonflent aussi. Sur cette photo prise par Dominique Laveau (FTV) à Saint-Maixent-l'Ecole, ce canal qui se déverse dans la Sèvre a dépassé son niveau habituel d'1 mètre ce week-end mais la situation est stabilisée. A Melle aussi, la Béronnes qui traverse la ville est montée de 40 cm et les riverains restent très vigilants face aux inondations qui pourraient se déclarer.

Saint-Maixent-l'Ecole : le niveau de l'eau est monté de plus d'un mètre dans ce canal © Dominique Laveau (FTV)

© Dominique Laveau (FTV) Saint-Maixent-l'Ecole : le niveau de l'eau est monté de plus d'un mètre dans ce canal

À 15h30

Le vent a un peu molli en ce début d'après-midi mais il oscille tout de même encore entre 100 et 110 km/h en rafales sur les îles charentaises. L'intérieur des terres n'est pas épargné. Météo France annonce avoir enregistré quelques copieuses rafales de vent dont une à 133km/h à Tusson en Charente.

A 15h00

En Charente, les orages de grêle se succèdent  avec parfois des grêlons gros comme des pièces de un euro.

Ça vient de nous tomber dessus #charente #grelons #tempete #storm

Une photo publiée par Echappés du Bocal Myriam (@echappes_du_bocal) le

A 14h30

En Charente, les habitants ont essuyé de gros orages de grêle comme en témoigne cette vidéo que nous a fait parvenir un internaute.
Grêle à Angoulême

Vidéo de Micka Rocco via Facebook



Ces précipitations, cumulées à celles des derniers jours, font gonfler les cours d'eau. Tout le bassin de la Charente est en vigilance jaune (vigicrues) 
À Angoulême, les premiers débordements de la Charente sont constatés. © Christophe Guinot, FTV

© Christophe Guinot, FTV À Angoulême, les premiers débordements de la Charente sont constatés.


En Charente-Maritime, c'est cet après-midi que le plus fort du coup de vent est attendu d'autant qu'il sera conjugué à une marée haute d'un fort coefficient; d'où la vigilance orange de Météo France pour de risques de "vagues-submersion".
La houle était ce matin très forte sur la côte royannaise comme en témoigne cette vidéo d'un internaute. Houle qui a ocntraint le bac entre Le Verdon et Royan à cesser ses rotations.  
Vent à Saint-Palais-sur-Mer

Vidéo de Cédric Robert via Facebook


Sur la côte, on a enregistré ce matin de très fortes rafales de vent. Près de deux mille foyers ont été privés d'électricité dans la matinée. Le vent a soufflé jusqu'à 118 km/h sur l'île de Ré ou encore 112 km/h  sur l'île d'Oléron. Et plusieurs orages de grêle ont laissé des traces de leur passage comme à Montguyon. 
A la Palmyre, le vent a causé quelques dégâts.


les + lus
les + partagés
publicité