publicité

Vienne : le site paléolithique du Roc-aux-Sorciers va fermer

Pas assez de visiteurs et des responsables politiques qui ne veulent plus résorber les finances d'une association en déficit permanent. Résultat : le site du Roc-aux-Sorciers, à Angles-sur-l'Anglin (86), ferme ses portes. L'exploitation du site va cesser le 31 janvier 2016.

  • Par Bernard Dussol
  • Publié le 15/01/2016 | 16:23, mis à jour le 15/01/2016 | 16:23
L'entrée du site du Roc-aux-Sorciers dans la Vienne © Anne-Marie Baillargé (FTV)

© Anne-Marie Baillargé (FTV) L'entrée du site du Roc-aux-Sorciers dans la Vienne

Pourra-t-on encore venir admirer la reproduction d'une fresque sculptée il y a 15 000 ans ? Ce n'est pas sûr du tout. Le centre d'interprétation du Roc-aux-Sorciers à Angle-sur-l’Anglin, dans la Vienne, a été fermé pour la période hivernale mais il est fort possible qu’il le soit définitivement. La communauté de communes du Val de Gartempe et de la Creuse a voté la fin de l'exploitation de ce site où on peut découvrir des frises pariétales datant du paléolithique supérieur.
Un détail de la frise reproduite en 3 D avec des sculptures vieilles de 15 000 ans. © Roc-aux-sorciers.com

© Roc-aux-sorciers.com Un détail de la frise reproduite en 3 D avec des sculptures vieilles de 15 000 ans.



Un déficit impossible à résorber en raison d'un faible nombre de visiteurs et la sanction tombe : fermeture et recherche d'un partenaire privé qui pourrait supporter financièrement l'exploitation du site. Mais les repreneurs éventuels n'ont pas l'air de se bousculer.

Reportage d'Anne-Marie Baillargé, Luc Barré et Julien Deba.
Fermeture site Roc-Aux-Sorciers


Située dans l’un des plus beaux villages de France, la frise magdalénienne du Roc-aux-Sorciers a été découverte en 1950, mais elle est toujours restée inaccessible au public pour des raisons de conservation.

Aujourd’hui, un centre lui est consacré pour permettre à tous de découvrir cette œuvre majeure de la préhistoire, pratiquement unique en son genre, que les spécialistes voient comme un "Lascaux de la sculpture". Ce centre, dirigé par Oscar Fuentes, est le fruit de la collaboration étroite entre une équipe scientifique dirigée par Geneviève Pinçon et des créateurs en matière de scénario, d'architecture, de paysage, de muséographie, de composition musicale, et de réalité virtuelle.

La frise sculptée, gravée et peinte, longue de plus de 20 mètres, est restituée en 3D grandeur nature. Elle est au coeur d'une installation virtuelle à la fois onirique et didactique qui invite chacun à former sa propre idée de l’univers des premiers artistes sculpteurs du monde qui vivaient là il y a 15 000 ans.

les + lus
les + partagés
publicité
la folle journée du patrimoine du 19 septembre
merci pour vos photos sur le patrimoine
la folle journée du patrimoine à la carte
la folle journée du patrimoine
patrimoine mondial de l'Unesco