SIA 2016 : L'aquaponie verticale ou la serre qui produit poissons et légumes bio

Michaël Gandecki, Matthieu Urban et Johan Nazaraly dans leur serre "myfood" / © Jean-François Lixon
Michaël Gandecki, Matthieu Urban et Johan Nazaraly dans leur serre "myfood" / © Jean-François Lixon

Recréer chez soi un petit écosystème aquatique et produire ses légumes et son poisson bio, c'est le concept de "myfood". Il repose sur une serre dans laquelle des poissons fournissent grâce à leur déjections, les nutriment naturels dont les légumes ont besoin pour pousser. Ingénieux et naturel.

Par France 3 Toutes Régions

A première vue, le système myfood repose sur une serre comme une autre, elle occupe une superficie de 14 ou 22 mètres carrés, est construite en verre sécurit et profilés d'aluminium. En s'approchant, on constate pourtant que si le dispositif abrite comme attendu des plantes en pleine croissance, son sol accueille des bassins où nagent des poissons, des gros poissons. Enfin, normalement, car au Salon de l'Agriculture et pour la démonstration, les carpes ou les perches ont été remplacés par de placides et inutiles poissons rouges.

Grâce à un ingénieux dispositif vertical, les légumes, voire les fruits qui poussent hors sol sont arrosés avec l'eau des bassins et se nourrissent des déjections des poissons. Au bout du compte, les promoteurs de ce système l'assurent : il est possible de récolter des légumes pour une famille de 4 personnes (300 à 400 kilos par an) et un kilo de poisson par semaine.

L'aquaponie expliquée aux débutants
L'aquaponie expliquée aux débutants

Chauffé l'hiver grâce à un poële à granulés, le système énergétique peut devenir autosuffisant en installant en complément des panneaux solaires. De la même manière, plutôt qu'acheter de la nourriture bio pour les poissons, il est possible de les nourrir avec des vers de farine élevés dans les restes de nourriture. La version de base de la serre coûte 6500 euros. L'entreprise "myfood" l'assure, l'investissement est amorti en deux ou trois ans.

Sur le même sujet

Bayrou-Macron : réaction de Jean Lassalle

Actualités locales