Umesh Kulkarni, d'abord un être humain, ensuite un juré

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphane Moccozet
Réalisateur, scénariste, producteur, Umesh Kulkarni revient pour la troisième fois au festival du court-métrage de Clermont-Ferrand mais la première fois comme membre du jury (compétition internationale)
Réalisateur, scénariste, producteur, Umesh Kulkarni revient pour la troisième fois au festival du court-métrage de Clermont-Ferrand mais la première fois comme membre du jury (compétition internationale) © Clément Prouteau

Umesh Kulkarni est un des cinq membres du jury international de cette 35ème édition du festival du court-métrage de Clermont-Ferrand. Le réalisateur se présente comme un juré qui ne veut pas juger le travail, mais le comprendre.

Umesh Kulkarni ne met pas les pieds à Clermont-Ferrand pour la première fois. C'est la troisième fois que le réalisateur indien, dont le film Deool lui a récemment valu trois équivalents des Césars dans son pays (meilleur long-métrage de fiction, du meilleur acteur et des meilleurs dialogues), vient en Auvergne.

En 2009 (Three of Us) et en 2010 (Gaarud et Vilay), il avait participé au festival du court-métrage de Clermont-Ferrand dans les compétitions Internationale et Labo. Mais en 2013, l'histoire est un peu différente. Quand il s'assoit dans son fauteuil, salle Cocteau à la maison de la culture, il n'est plus là pour être jugé mais pour juger. "Non, pas juger, nous ne jugeons pas", nous précise-t-il, "je préfère comment le réalisateur me parle, comment il raconte son histoire et ce que j'en retiens en temps qu'être humain".
Réalisateur, producteur, scénariste, Umesh Kulkarni avait obtenu une mention du jury lors de l'édition 2009 du festival pour Three of Us.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.