Je cours pour Lou : “Ma fille, c'est un Jedi !”

Il y a un an, Lou-Célyna, 6 ans, apprenait qu'elle était atteinte d'une leucémie. Pour la soutenir dans son combat contre la maladie, son papa décide de courir et de cumuler les kilomètres pour lui "décrocher la lune". Il sera rapidement rejoint par des centaines, puis des milliers de "Lounautes".

Par Claude Fallas

Les Lounautes savent qui ils sont. Un clan, une communauté solidaire qui ne demande qu'à grandir. Des personnes qui ne se connaissaient pas mais qui ont toutes décidé de courir pour Lou, et de cumuler tous ces kilomètres parcourus pour lui décrocher la Lune. L'idée, c'est le papa de Lou, Alain Meunier, qui l'a eue. Mais la réussite de la mission est collective.

Tout commence en 2013, à la rentrée scolaire. Lou a 6 ans, est sportive, déborde d'énergie et ne tient pas en place. Alors, quand elle revient avec quelques bleus sur les jambes, son papa et sa maman ne s'inquiètent pas, lui disant juste de faire attention... Un soir, c'est un bleu sur la hanche un peu plus important que d'habitude qui les alerte. Alors, ils lui demandent : "Tu es tombée à l'école ? Tu t'es cognée ?" Lou répond d'abord par la négative, puis finit par dire que "oui, [elle s'es]t cognée pendant la récréation".  Une nouvelle fois, son papa et sa maman lui demandent de faire attention, de prendre soin d'elle. Mais rien n'y fait, le lendemain, elle rentre avec un nouveau bleu, sur l'autre hanche cette fois. Un hématome gonflé et jaune qui les inquiète vraiment cette fois, puisqu'à nouveau, Lou leur explique que "non, il ne s'est rien passé de spécial."


C'est une chape de plomb qui vous tombe dessus !




Le soir même, ils partent au CHU Estaing à Clermont-Ferrand. L'équipe médicale garde la petite fille toute la nuit et le lendemain, le 11 septembre 2013, la famille de Lou apprend qu'elle est atteinte d'une leucémie. "C'est comme une chape de plomb qui vous tombe dessus", se rappelle Alain Meunier, le papa de Lou. "Mais tout de suite, vous vous dites qu'il va falloir rebondir pour votre enfant." Et là, l'idée arrive, et le mouvement se lance.

Car Alain Meunier, au même titre que sa fille, est un grand sportif. Alors qu'il court les 20 kms de Paris avec son beau-frère et des amis, quelques jours après l'annonce de la maladie de Lou, il sait ce qu'il doit faire. Et se lance une mission des plus insolites, mais des plus belles : décrocher la lune pour sa fille. Alors, il crée une page facebook Je cours pour Louoù chaque personne qui rejoint le groupe offre ses kilomètres courus. Ces kilomètres s'accumulent, les uns après les autres, pour petit à petit, aller décrocher cette fameuse lune qu'il lui a promis. La distance Terre-Lune est de 384400 kilomètres. Il faudra seulement 145 jours aux Lounautes pour la parcourir.

Depuis, la communauté a bien grandi. Les Lounautes sont plus de 5 000, les kilomètres parcourus dépassent les 2 000 000. Mais le soutien ne vient pas que de là. Les collègues d'Alain ont eux aussi participé activement en offrant au papa de Lou les jours de congé dont il avait besoin pour être présent à ses côtés pendant tout le traitement. En tout, ce sont 225 jours qui ont été offerts (NdlR : ceci avant la Loi Mathys, mais sur le même principe) pour lui permettre de vaincre la maladie en famille. Une chaîne de solidarité qui leur a permis de finir le traitement de Lou dimanche, en restant ensemble et unis.

Le pouvoir de la Force et de la solidarité

Aujourd'hui, Alain veut remercier tout le monde et fêter comme il se doit la fin du traitement lourd que subit la petite fille depuis 1 an. Alors, il lance un dernier défi : le myéLOUgramme. Le principe : relier l'hôpital Robert-Debré de Paris au CHU Estaing de Clermont-Ferrand par un relai à pied et en vélo en 48h seulement, du 2 au 4 octobe. Un défi qui est un symbole, le symbole d'un travail d'équipe. Le myélogramme est en effet le nom d'un examen qui confirme le diagnostique de Leucémie par le prélèvement et l'étude d'un échantillon de moelle osseuse. Pour Lou, le prélèvement était pratiqué à Clermont-Ferrand, mais c'est à l'hôpital Robert-Debré à Paris qu'il était analysé. Il s'agit par ce défi de faire le trajet de retour des résultats vers la famille de Lou.

Ce défi est aussi porteur de message. D'espoir bien sûr, car surmonter une épreuve en étant accompagné est bien plus simple... Mais aussi un message de sensibilisation. Sensibiliser le grand public au don du sang mais aussi au don de moelle osseuse. Du 11 septembre au 31 décembre 2013, Lou a reçu 53 dons de sang et de plaquettes. Elle a aussi subi 18 ponctions et 4 myélogrammes. "Ma fille, c'est une pile, une sportive, un Jedi ! Lors de sa dernière ponction lombaire, elle a joué au foot avec moi 2 heures plus tard. Samedi dernier, elle était seule, elle a fait un kilomètre de vélo elliptique. C'est une force de la nature qui se bat pour vivre !" s'exclame son papa. "Bien sûr, ce n'est pas fini, mais on a atteint la rémission. On a gagné des jours, et chaque jour, c'est du bonheur", continue-t'il. "Les enfants sont les plus forts, et il faut vraiment qu'ils continuent à se battre. Si j'ai un message à leur faire passer, à eux et à leurs parents, c'est qu'on peut y arriver. Il ne faut jamais baisser les bras !"

Alain Meunier, le papa de Lou, invité de Match Retour







Collecte de sang

Le 2 octobre, une collecte de sang spéciale est organisée à l'Hôpital Robert Debré à Paris avant le départ de la course qui doit rejoindre Clermont-ferrand en 48h. Il reste encore quelques places. Bien sûr, c'est à Paris mais si vous voulez vous inscrire, c'est par ici.

Sur le même sujet

Les + Lus