• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Cantal : polémique autour de l'interdiction de couper les haies au printemps

Cette haie a été plantée à Massiac, dans le Cantal, il y a tout juste 20 ans. Véritable rempart contre le vent et l'érosion des sols, c'est aussi un refuge pour la biodiversité. Depuis cette année, son propriétaire n'a plus le droit de l'élaguer entre avril et juillet. / © France 3 Auvergne
Cette haie a été plantée à Massiac, dans le Cantal, il y a tout juste 20 ans. Véritable rempart contre le vent et l'érosion des sols, c'est aussi un refuge pour la biodiversité. Depuis cette année, son propriétaire n'a plus le droit de l'élaguer entre avril et juillet. / © France 3 Auvergne

Autour des parcelles agricoles, la coupe des haies est dorénavant interdite au printemps. Conformément à une directive de la PAC 2015. Une bonne nouvelle pour l'environnement, moins bonne pour certains agriculteurs et surtout pour les entreprises d'élagage qui voient là un gros marché s'envoler.

Par Evelyne Rimbert

Depuis cette année, il est interdit d'arracher une haie sans replanter ailleurs son équivalent. Interdit aussi de l'élaguer entre avril et juillet. Conformément à une directive de la PAC 2015. 
Des restrictions drastiques mais assorties de mesures compensatoires qui vont permettre indirectement une rallonge du montant des primes pour les agriculteurs.

10 mètres au lieu de 4

"On part du principe que la haie fait partie de la parcelle agricole et touche la prime agricole au même titre que le reste de la parcelle, explique Sylvie Monier, représentante de la "Mission Haies" du Cantal... Avant, pour qu'une parcelle de haie soit éligible sur une parcelle agricole, il fallait qu'elle fasse moins de 4 mètres d'emprise au sol, dans le Cantal...Ca dépend de chaque département et maintenant c'est passé à 10 mètres d'emprise au sol".
Ceux qui risquent donc de souffrir le plus de cette nouvelle mesure sont les entrepreneurs de travaux agricoles spécialisés dans la taille et l'élagage. Ils voient s'envoler un gros marché. Dés à présent, puisque c'est au mois d'avril qu'ils sont sollicités par les agriculteurs qui aménagent leurs prés avant de mettre les troupeaux à l'herbe.

120 000 km de haies en Auvergne

Il y a 16 000 km de haies dans le Cantal, 120 000 en Auvergne.
2015 devrait être une année test et des ajustements seront proposés dés l'an prochain. A signaler que la France est le dernier pays de l'union européenne à mettre en place de telles mesures de préservation des haies.

La préservation des haies fait grincer des dents dans le Cantal
Reportage : Pascale Félix, Claude Bernard. Intervenants : Sylvie MONIER ("Mission Haies" du Cantal), Pierre MISSONIER (Syndicat des entreprises agricoles du Cantal).

 

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus