2e tour dans la Loire : sursaut républicain dans la vallée de l'Ondaine

© France 3 RA
© France 3 RA

Dans la vallée de l'Ondaine, bastion de la gauche, le FN s'est placé en tête dans toutes les villes au premier tour. Au deuxième tour, la participation a nettement augmenté, notamment Unieux et Firminy. La gauche a repris l'avantage. Malgré ce sursaut républicain, les voix du FN restent stables.

Par dm

 

Dans le département de la Loire, le candidat Frontiste Christophe Boudot a été crédité de 25,03% des voix, loin derrière Laurent Wauquiez (40,93%) et le président sortant Jean-Jack Queyranne (34,04%). Au premier tour, la liste FN en 2e position derrière la liste de droite avait récolté 28,48% des suffrages. Le FN gagne toutefois 2268 voix entre les deux tours dans l'ensemble du département de la Loire. 

Comment a-t-on voté dans les bastions communistes de la Loire ? Illustrations à Firminy et Unieux.

2e tour dans la Loire : sursaut républicain dans la vallée de l'Ondaine
Reportage C.Exbrayat, D.Grousson - 14/12/15 - Intervenants : 1 Christophe Faverjon - Maire PC d'Unieux / 2 - Marc Petit - Maire PC de Firminy - France 3 RA

A Firminy, ville dirigée par le communiste Marc Petit, les électeurs ont voté pour le PS Jean-Jack Queyranne. L'ancien président de région remporte 41,73% des voix, devant Laurent Wauquiez (34,52%) et Christophe Boudot (23,75%). Au premier tour, le candidat frontiste était pourtant arrivé en tête du scrutin avec 28,31% des voix. Jean-Jack Queyranne, arrivé en 3e position n'avait récolté que 22,24% des voix. Pour le candidat du FN, le nombre de voix est le même (1459 bulletins, contre 1455 au 1er tour). Le candidat socialiste a plus que doublé son nombre de voix, grâce notamment au sursaut républicain. La participation a grimpé dans cette commune : un millier de personnes a fait le déplacement dans les bureaux de vote.

A Unieux, ville dirigée par le maire PC Christophe Faverjon, les électeurs ont également voté en faveur du candidat de gauche Jean-Jack Queyranne. Ce dernier a récolté 37,58% des voix, devançant Laurent Wauquiez de près de trois points et releguant le candidat frontiste en 3e position avec 27,82% des suffrages. Christophe Boudot avait pourtant réalisé un score important dans cette commune de la vallée de l'Ondaine plombée par les emprunts toxiques : 30,33% des voix au premier tour (929 voix). Le nombre d'électeurs qui se sont prononcés en faveur du FN n'a pas beaucoup évolué au 2e tour (973 votants en faveur du candidat frontiste). En revanche, les électeurs ont retrouvé le chemin des urnes avec une abstention nettement en baisse (de 46,7% à 38,35%) : une mobilisation qui a profité au président sortant de la région. Jean-Jack Queyranne récolte 37,58% des voix et multiplie le nombre de ses électeurs par presque trois entre les deux tours (de 478 à 1314 électeurs). La mobilisation a également profité au candidat de la droite : Laurent Wauquiez est crédité dans cette commune de 34,6% des voix (près de 9 points de plus qu'au premier tour) avec un nombre d'électeurs passé de 795 à 1210.

Sur le même sujet

Les + Lus