• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Maëlys : Une reconstitution de plus de six heures et un centre commercial au coeur des interrogations

La voiture du suspect sur la route de Domessin durant la reconstitution cette nuit / © Jean-Pierre Clatot / AFP
La voiture du suspect sur la route de Domessin durant la reconstitution cette nuit / © Jean-Pierre Clatot / AFP

La première reconstitution de la nuit du meurtre de la petite Maëlys s'est terminée vers 3 h 30 ce mardi 25 septembre. Le suspect Nordhal Lelandais a orienté les enquêteurs vers un centre commercial de Pont de Beauvoisin qui n'avait jamais été évoqué. Le lieu du crime?

Par I.G

Une nuit pour comprendre...

La première reconstitution du meurtre de Maelys aura duré plus de six heures, en présence du suspect, des juges d'instruction, des avocats, des parties civiles, dont les parents de la fillette.

Plus de 200 gendarmes ont été mobilisés. La reconstitution a débuté à la salle des fêtes où a disparu Maëlys lors d'un mariage dans la nuit du 26 août 2017.

Après deux heures sur place, le cortège a quitté les lieux. Au milieu du convoi, les journalistes ont pu apercevoir l'Audi de Lelandais, conduite par un gendarme, avec sur le siège un mannequin représentant Maëlys.


Sur la route vers le domicile du suspect, à Domessin, le cortège a fait une halte, inattendue, sur le parking d'un Hyper U, dans une zone commerciale. Un lieu qui n'avait jusqu'à présent jamais été évoqué. Le lieu du crime?  Le convoi est en tout cas resté un long moment immobilisé sur place. Les gendarmes ont dressé des draps blancs pour tenir la scène à l'abri des caméras.

Reportage Jordan Guéant , Florine Ebbhah, Marion Feutry & Maxime Quemener
 
La reconstitution
Intervenant : Colonel Yves Marzin Groupement de Gendarmerie de l'Isère Reportage : J. Guéant, F. Ebbhah, M. Feutry; M. Quemener

Dans l'après-midi ce mardi 25 septembre, la chaîne BFM a fait de nouvelles révélations. Selon nos confrères, "Nordahl Lelandais aurait changé de version et ne parlerait plus d'accident. Il aurait affirmé lors de la reconstitution avoir donné plusieurs coups à Maëlys. Au moins 4 ou 5. Jusqu'alors Nordahl Lelandais soutenait avoir tué "accidentellement" la petite fille en lui donnant une gifle lors d'un trajet dans sa voiture."

Des révélations que le Parquet de Grenoble n'a pour l'instant ni infirmées ni confirmées.

 

Sur le même sujet

Béatrice Van Oost Directrice des centres examens de santé CPAM du Rhône

Les + Lus