• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ain : la pomme de terre, autre victime de la sécheresse

Le stock de pommes de terre de ce producteur est déjà presque épuisé / © Franck Grassaud/France 3 Rhône-Alpes
Le stock de pommes de terre de ce producteur est déjà presque épuisé / © Franck Grassaud/France 3 Rhône-Alpes

La pomme de terre se fait rare sur les marchés du département de l'Ain. Le manque d'eau l'été dernier a entraîné des légumes plus petit et de moindre qualité. Une perte d'environ 30 % dans le Val de Saône pour les petits producteurs.

Par Myriam Figureau

Notre bonne vieille "patate" va-t-elle venir à manquer dès la fin du mois de janvier?  C'est la crainte des producteur de pomme de terre de l'Ain notamment dans le secteur du Val de Saône. La sécheresse de l'été dernier et donc le manque d'eau pourraient bien déboucher sur une quasi pénurie. Les légumes sont également moins gros et germent plus vite. Une grande partie des petits producteurs, qui font de la vente en direct ou des producteurs bio ont perdu au moins 30% de rendement sur leur récolte,  comparé à la saison précédente. 
Conséquence directe : sur les marché, la pomme de terre est vendue environ 20 centimes d'euros plus cher le kilo. Plus rare, et les stocks, en principe prévus jusqu'au printemps pour ce légume de saison, sont même presque épuisés. 

Sur l'exploitation de Kevin Carteron à Chevroux le stock sera épuisé à la fin du mois. Car ce maraîcher bio s'interdit également d'utiliser du produit anti-germination. Saison terminée pour lui, et il n'est pas le seul!

 
seuls les plus gros producteurs qui ont les moyens d'irriguer et qui vendent aux grossistes devraient s'en sortir sans trop de dommage malgré une facture d'eau ou d'électricité multipliée par deux. 

Sur le même sujet

Saint-Flour (Cantal) : le retour de l'autocar TER

Les + Lus