• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“Gilets jaunes” : interdiction de manifestation dans le centre de Bourg-en-Bresse

Des échauffourées opposaient régulièrement policiers et manifestants lors des mobilisations de "gilets jaunes" à Bourg-en-Bresse, comme ici le 23 février dernier. / © Jean-Pierre Balfin / Maxppp
Des échauffourées opposaient régulièrement policiers et manifestants lors des mobilisations de "gilets jaunes" à Bourg-en-Bresse, comme ici le 23 février dernier. / © Jean-Pierre Balfin / Maxppp

La préfecture de l'Ain interdira à nouveau les manifestations en centre-ville de Bourg-en-Bresse ce samedi 20 avril, afin d'empêcher tout débordement lié aux mobilisations de "gilets jaunes". 

Par Mathieu Boudet

Le préfet de l'Ain, Arnaud Cochet, a décidé d'interdire les manifestations et rassemblements dans certains périmètres de la commune de Bourg-en-Bresse samedi 20 avril 2019, alors que se profile une nouvelle mobilisation de "gilets jaunes". Il reconduit ainsi une décision identique prise samedi dernier, et également le samedi 6 avril.

 

Stopper les violences 


Cette décision se limite à "certains secteurs de la commune particulièrement sensibles en termes d’ordre public, de 13h à 20h." La préfecture de l'Ain l'explique "compte-tenu des violences, dégradations et entraves à la liberté du commerce et de l’industrie qui ont émaillé les manifestations non déclarées du mouvement des "Gilets Jaunes" lors des quatre derniers mois, particulièrement en centre-ville"

Cette mesure préventive à montré son efficacité ces dernières semaines, et était appelée des vœux du maire Jean François Debat notamment, en début d'année, après des dégradations survenues en marge de ces manifestations. Il déplorait "la casse, du mobilier urbain abimé, des incendies et barricades en centre-ville", tout en affirmant savoir que ces exactions n'étaient "pas le fait d'une majorité de gilets jaunes".

 

Un périmètre limité au centre-ville


Cette interdiction concerne notamment l’avenue Alsace Lorraine, le secteur de l’hyper-centre et le secteur du carrefour de l’Europe (voir carte ci-dessous).
 
© Préfecture de l'Ain
© Préfecture de l'Ain


Cette décision intervient à Bourg-en-Bresse comme dans de nombreuses villes de France, et notamment Lyon, qui reconduit la mesure pour la deuxième fois.

Les contrevenants s’exposeront à une amende de quatrième classe (135 euros), "autant de fois que de présences constatées dans les secteurs d’interdiction", précise la préfecture. Les organisateurs s’exposeront à 6 mois d’emprisonnement et 7500 euros d’amende.

Sur le même sujet

Opération de sécurité routière à Chambéry

Les + Lus