VIDÉO. Un lynx surpris le nez collé à une baie vitrée : "c'est typique d'une bête qui souffre"

Dans la soirée du 13 juillet, un habitant du Bugey s'est retrouvé nez à nez avec un lynx. L'animal sauvage se trouvait en état de détresse physique, un phénomène qui n'est pas si rare à une période où les mères abandonnent leurs petits dans la nature.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est la deuxième fois en l'espace de quelques jours qu'un lynx est photographié ou filmé dans le département de l'Ain. "Et dans la vie, il y a ces moments-là, surréalistes, où la faune sauvage frappe à votre porte... Pendant près d'une heure trente hier soir, ce lynx boréal nous a fascinés, aidé certainement par nos fenêtres réfléchissantes qui ont permis de vivre ces instants magiques. Quel cadre de vie !". Sur Facebook, Romain Barriot témoigne en images de cette scène hallucinante, vécue dans la soirée du 13 juillet : un lynx est venu se coller à sa baie vitrée.

Dans la vidéo, l'animal sauvage semble s'amuser avec la vitre réfléchissante de la maison. Patrice Franco est directeur de la Ligue de protection des oiseaux du Rhône. L'organisme mène un programme de suivi du lynx sur le territoire et des témoignages comme celui-ci, il en voit passer régulièrement à cette période-là de l'année.

"Pour les gens qui connaissent, ils savent que c’est classique. Mais, les autres restent ébahis car ils ignorent que cette bête peut être familière", explique le spécialiste. Ces images sont parmi les premières que le spécialiste voit cette année.

Un jeune mâle en état de souffrance physique 

"Vous avez un jeune très amaigri. Son bassin n'est pas du tout musclé, il est complètement affaibli. C'est typique d'une bête qui souffre", commente Patrice Franco, passionné de lynx depuis près de 30 ans.

C'est une période particulière. Les jeunes lynx sont expulsés par leur mère et se retrouvent dispersés dans la nature. Les mâles qui ne sont pas à l'aise pour chasser vont errer. Ça arrive fréquemment.

Patrice Franco,

directeur de la LPO du Rhône

Les prédateurs, cibles de la sélection naturelle. Les plus forts résistent tandis que les plus faibles se retrouvent à devoir trouver de la nourriture comme ils peuvent parfois en se rapprochant des humains. Très peu de lynx arrivent à l'âge adulte.

"Ils sont en train d’élargir leur aire de répartition"

"Les meilleurs territoires sont occupés par les lynx les plus costaux et ensuite, ils se dispersent sur les autres zones où il est encore plus dur de survivre", explique Patrice Franco. Le lynx est une espèce exigeante. Il lui faut de belles forêts, à la faune et la flore diversifiées. Des plantations uniformes impliquent souvent une pauvreté de variétés d'espèces. On retrouve principalement les lynx dans le Jura, l'Ain et le Doubs.

"Ça devient compliqué à cause de notre perpétuelle pénétration dans le milieu. Le lynx est un animal très exigeant. Il lui faut de la continuité dans son milieu naturel. Il n'est pas habitué à l'être humain", déplore le spécialiste, qui considère l'espèce comme fragile.

En France, le lynx a fait son grand retour à la fin des années 1970. L'animal sauvage a été réintroduit en Suisse avant de recoloniser le massif jurassien, le Doubs et les Alpes. Leur nombre est encore incertain : ils seraient entre 100 et 200 dans l'Hexagone.

On imagine qu’ils sont en augmentation, mais on n'est pas en mesure de le certifier. On constate qu'ils sont de plus en plus en périphérie des zones habituelles. On sait qu'ils sont en train d’élargir leur aire de répartition.

Patrice Franco,

directeur de la LPO du Rhône

Sans danger pour l'Homme

Pour autant, il tient à rassurer, le lynx n'est pas dangereux pour l'Homme. "Il ne faut surtout pas le toucher puisque ça reste une bête sauvage. Il cherche à manger à tout prix et les croquettes ne vont pas lui suffire".

Il est conseillé lorsque l'on aperçoit l'animal sauvage près de chez soi d'appeler le centre de soins Athéna. L'établissement se charge de récupérer de façon régulière les lynx en mauvais état, de les remettre sur pied avant de les réintroduire dans la nature.

"Ils peuvent être affectés par des parasites, des maladies, des accidents... Une multitude de choses peuvent les rendre moins performants. Il faut qu’ils soient au maximum pour attraper un chevreuil. Ils peuvent tous mourir. C'est la loi de la nature, mais quand c’est une espèce fragile, il y a des coups de main qui sont donnés", explique Patrice FrancoIl est également nécessaire de prévenir l'Office français de la biodiversité (OFB).

Un plan national d'action en faveur du lynx boréal a été déclenché afin de maintenir et surtout d'améliorer la qualité de son habitat.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité