• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Allier : un dictionnaire pour recenser les mots sexistes de la langue française

Marie Deveaux a recensé les mots sexistes de la langue française. / © Stéphanie Vinot - France 3 Auvergne
Marie Deveaux a recensé les mots sexistes de la langue française. / © Stéphanie Vinot - France 3 Auvergne

Pourquoi "nymphomane", "grognasse" ou "Marie-couche-toi-là" ne s'appliquent-t-ils qu'aux femmes ? C'est la question que s'est posée Marie Deveaux. Constatant le sexisme dans la langue française, elle a décidé d'en faire un dictionnaire, "Balance ton mot", co-écrit avec Jean-Loup Chiflet.

Par FG

Quel est le point commun entre "mal-baisée", "nymphomane", "grognasse", "mégère", "harpie" ? Ces mots n'ont pas de masculin !

Ce sexisme dans la langue française, Marie Deveaux en a fait un dictionnaire, co-écrit avec Jean-Loup Chiflet. Cette lexicographe qui habite dans l'Allier et qui a travaillé pendant 10 ans chez Larousse, a choisi de répertorier tous ces mots machos qui rabaissent ou qui insultent les femmes. Entre "Marie-couche-toi-là" et "remède de bonne femme", les exemples ne manquent pas. Les noms qui n'ont pas d'équivalent au masculin ou qui deviennent péjoratifs au féminin sont nombreux : le courtisan ne dégage pas le même parfum qu'une courtisane. Le maître et la maîtresse n'évoquent pas la même idée non plus.

Ça n'a pourtant pas toujours été le cas. Le sexisme dans la langue semble avoir pris son essor à partir du XVIIe siècle. "Tout d'un coup, on a dit "le masculin l'emporte sur le féminin' et on a transformé la grammaire." explique Marie Deveaux. "C'est rentré dans les mœurs et ça n'a plus étonné personne."

Même des figures artistiques ou historiques reconnues ont succombé au sexisme. La citation "Qu'y-a-t-il de pire qu'une femme ? Deux femmes" est attribuée à Cocteau et De Gaulle aurait déclaré : "Un ministère de la condition féminine ? Et pourquoi pas un secrétariat au tricot ?"

"Balance ton mot" veut pointer cette forme de discrimination pour changer les habitudes. "La langue évolue parce que la société évolue et la société évolue parce que la langue évolue. Il faut que les choses se renvoient l'une l'autre. Moins on emploiera de mots sexistes, moins on sera sexistes et moins on sera sexistes et moins on emploiera de mots sexistes."
 

Sur le même sujet

Sortie de prison Tuna Altinel

Les + Lus