• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Allier : l'entreprise Louis Vuitton, le coeur économique de Saint-Pourçain-sur-Sioule

Installée depuis 1990 dans l’Allier, l’entreprise Louis Vuitton s’est étendue et compte aujourd’hui trois unités de production avec 650 salariés. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Installée depuis 1990 dans l’Allier, l’entreprise Louis Vuitton s’est étendue et compte aujourd’hui trois unités de production avec 650 salariés. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Le maroquinier Louis Vuitton s’apprête à construire une nouvelle usine à Saint-Pourçain-sur-Sioule. De quoi créer 250 emplois supplémentaires directs sur la commune d’ici 2020. Depuis près de 30 ans, la marque de luxe est un véritable poumon économique du bassin Saint-Pourcinois.

Par Maxime Van Oudendycke

Une stèle et une sobre pancarte sur le portail des ateliers indiquent la présence du géant du luxe à Saint-Pourçain-sur-Sioule. Pas de faste, les locaux austères de l’extérieur contrastent avec le chic et l’image de la marque au L et au V entrelacés. Pourtant, cela fait 29 ans que Louis Vuitton marque le territoire de la commune.

Installée depuis 1990 dans l’Allier, l’entreprise s’est étendue et compte aujourd’hui trois unités de production. 650 personnes, majoritairement des femmes, travaillent dans ses ateliers pour confectionner les sacs, bagages et autres portefeuilles qui font rayonner la marque aux quatre coins du monde. 650 employés dans une ville de 5200 habitants. Son poids est indéniable dans la vie de Saint-Pourçain. « Des communes de cette taille qui ont la chance d’avoir 2 collèges, un lycée, des écoles maternelles, une maison de santé et des commerces, il y en a peu. Dans l’Allier il n’y en a pas » souligne le maire de la ville, Emmanuel Ferrand. Si tout n’est pas sorti de terre suite à la présence du maroquinier, elle a permis de sauvegarder ou pérenniser les infrastructures.
 

Prêt pour accueillir de nouveaux habitants

L’annonce de l’extension des ateliers de Louis Vuitton n’est pas une surprise pour les élus. « Ca fait plus d’une dizaine d’année que Vuitton envisageait de construire une autre usine » raconte le premier édile. Alors l’arrivée prochaine de nouveaux habitants n’inquiète pas. La commune est prête à les absorber. « On a trois hectares d’une friche industrielle qu’on vient d’acquérir. Avec les services de l’Etat, la Région, le Département, on est en train de travailler pour faire un quartier tout neuf et on est à quelques centaines de mètres de chez Vuitton » assure Emmanuel Ferrand. Sans compter d’autres projets de créations ou d’agrandissement de lotissements.
 

Une commune dynamique

La commune a su rester en mouvement ces dernières années. Outre le géant du luxe, elle attire aussi de nombreuses PME qui dynamisent le territoire et le rendent attractif. L’entreprise Vis Samar a récemment recruté une dizaine d’employés supplémentaires en s'agrandissant. Le regroupement des structures des Ehpad de l’Allier devrait voir le siège social s’installer à Saint-Pourçain ; encore 27 personnes à accueillir.
« On a une école maternelle, où on vient d’avoir deux classes qui ont fermé en trois années de temps. Donc on a un potentiel de deux classes supplémentaires » affirme le maire. Et d’ajouter que l’école primaire et le collège privée eux aussi peuvent accueillir de nouveaux élèves. Bref, la commune est prête à accueillir les futurs employés Vuitton et leurs familles.
Si tout se passe comme prévu, ils devraient arriver à la fin de l’année 2019. Le recrutement aurait déjà commencé.

Sur le même sujet

Kílian Jornet, invité d'honneur de la Volvic Volcanic Experience

Les + Lus