Samuel Paty : à Moulins, l'hommage des élèves de son ancien lycée

Lundi 2 novembre, le lycée Théodore de Banville de Moulins dans l’Allier a rendu hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre dernier. L’homme y avait fait toute sa scolarité lycéenne.
 
Lundi 2 novembre, les établissements scolaires effectuent leur rentrée. Une rentrée marquée par l’hommage à Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie décapité le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine. A Moulins, au lycée Théodore de Banville, l’hommage était particulier puisque Samuel Paty, avant de devenir professeur, avait fait toute sa scolarité lycéenne dans ce lycée bourbonnais.

Une cérémonie en trois temps

A 11 heures, la cérémonie a débuté et elle a duré une vingtaine de minutes. Près de 1 200 personnes y ont assisté, les élèves étant réunis dans le forum du lycée. L’hommage avait lieu en présence de Laurent Wauquiez, président (LR) du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et de Claude Riboulet, président (UDI) du Conseil départemental de l’Allier. Laurent Wauquez a indiqué sur Twitter : ""Professeurs, vous combattez l'ignorance. Samuel Paty, nous nous battrons et nous combattrons pour vous". Les élèves du lycée Théodore de Banville de Moulins, où Samuel Paty a été élève, lui ont rendu hommage. Nous nous battrons contre l'islamisme. Nous le lui devons".

L’hommage a débuté par la lecture de la « Lettre aux instituteurs et aux institutrices » publiée en 1888 par Jean Jaurès. Trois professeurs ont ainsi commencé la lecture par la célèbre phrase : «Vous tenez en vos mains l'intelligence et l'âme des enfants, vous êtes responsables de la patrie ». Ensuite, une minute de silence a été observée.

Un texte saluant le travail des professeurs

Puis 10 élèves membres du conseil de la vie lycéenne ont lu un texte qu’ils ont écrit afin de rendre hommage au corps professoral. Ce texte avait déjà été lu lors d’un rassemblement à Moulins, en hommage au professeur assassiné. Au milieu des phrases fortes de ce texte, on retiendra : « Albert Einstein a dit : « C’est le rôle essentiel du professeur d’éveiller la joie de travailler et de connaître ». Il y a des professeurs qui nous inspirent, nous captivent, nous marquent à jamais et façonnent notre futur. Ceux qui nous expliquent dans quelle sorte de monde nous vivons et comment nous en défendre, ces messagers de la liberté et de la démocratie marquent en nous des principes encrés à jamais. Samuel Paty vous en êtes ». Parmi les élèves présents, une lycéenne affirme : « Il a subi quelque chose de terrible parce qu’il avait seulement montré des caricatures ». Un autre ajoute : « C’est là qu’il a fait ses études. C’est là peut-être où il a eu l’envie de devenir professeur d’histoire. C’est cet endroit qui l’a forgé en quelque sorte. Franchement, le fait qu’il se soit fait tuer dans le pur exercice de son métier est quelque chose qui n’a rien à faire dans notre pays. Cela doit être sévèrement réprimé ». "Nous allons tenir, ensemble" : Emmanuel Macron a adressé ce lundi matin sur les réseaux sociaux un message de soutien aux élèves pour cette rentrée, évoquant l’hommage à Samuel Paty, le terrorisme et le coronavirus.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société terrorisme faits divers éducation