Salon de l’agriculture : pour les produits d’Auvergne-Rhône-Alpes, la nécessité d’innover

Le Salon de l’agriculture se tient à Paris jusqu’au dimanche 5 mars. De nombreux exposants d’Auvergne-Rhône-Alpes y tiennent des stands de produits régionaux. Pour eux, il faut se démarquer en innovant constamment.

De la terrine et des rillettes de bison, une idée futée. Sur ce stand bourbonnais du Salon de l’agriculture, on vend des produits issus d’un élevage de 400 bisons d’Amérique. Un testeur indique : « Cela a un goût un peu dur à caractériser. Ce n’est pas ce qu’on mange d’habitude. Vu que c’est original, je prends ». Marielle Auclair, salariée d’Allier bourbonnais produits, explique : « Cela se rapproche du bœuf. Quand on voit l’animal, on peut penser que c’est une viande assez dure et assez forte mais pas du tout : c’est même très tendre ».

L'attrait de la nouveauté 

En Auvergne et aussi en Rhône-Alpes, il faut savoir se démarquer. Ici, on vend des saucissons aux cèpes, aux piments, aux poivrons ou même au kangourou. Ce sont souvent ces produits qui se vendent le mieux. Claire, vendeuse aux salaisons Montserret, souligne : « Les clients sont attirés par les saucissons qui sont nouveaux ou qu’on ne voit pas ailleurs. On a le kangourou, les myrtilles et la truffe. Ce sont des saucissons que vous ne trouvez pas partout ».

durée de la vidéo : 00h01mn38s
Le Salon de l’agriculture se tient à Paris jusqu’au dimanche 5 mars. De nombreux exposants d’Auvergne-Rhône-Alpes y tiennent des stands de produits régionaux. Pour eux, il faut se démarquer en innovant constamment. Intervenants : Marielle Auclair, salariée d’Allier bourbonnais produits / Claire, vendeuse aux salaisons Montserret / Gilles Decarvalho, exposant Goutez l'Ardèche ©Y. Dorion / L. Ribes / F. Aussourd / T. Guiet

"Il fallait se creuser la tête, réfléchir autrement, faire des choses innovantes"

Sur un autre stand, des sirops, des liqueurs et des gelées à base de foin font la différence, mais aussi des produits à la châtaigne sous toutes ses formes. Une obligation d’originalité pour des producteurs parfois isolés. Gilles Decarvalho, exposant Goutez l'Ardèche, insiste : « J’ai vu des gens qui habitaient finalement loin et qui étaient obligés de sortir des choses que les autres ne sortaient pas. Forcément, il fallait se creuser la tête, réfléchir autrement, faire des choses innovantes ». Innover pour se démarquer et faire la différence est un enjeu pour attirer de nouveaux clients parmi la multitude de visiteurs qui déambulent chaque jour au salon.

Propos recueillis par Yoann Dorion / FTV

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité