La rentrée des classes sereine de Damir, réfugié ukrainien de 6 ans

Parmi les nombreux élèves qui ont fait leur rentrée jeudi 1er septembre, il y avait aussi de jeunes Ukrainiens. C'est le cas de Damir, 6 ans, qui faisait sa rentrée en CP à l'école Sévigné de Vichy, dans l’Allier.

A Vichy, dans l’Allier, Damir a fait sa rentrée des classes jeudi 1er septembre. Une rentrée pas comme les autres. En effet, avec sa maman, ils sont arrivés il y cinq mois de Zaporijia en Ukraine. Katerina Yakhiaieva, sa maman, indique : « Il me semble qu’il attend ce moment de la rentrée. Il est content. Il était très content de remplir son sac à dos avec les fournitures scolaires ».

L'aide des camarades de classe 

 A son arrivée en France, Damir est allé deux mois dans une école maternelle à Vichy. Cette année, il est en  CP à l'école Sévigné. Anne Chenderowsky, institutrice dont le grand-père était ukrainien, souligne : « Pour Damir, je vais surtout chercher un enfant qui pourra être son tuteur. Je vais d’abord évaluer son niveau en français. Je vais surtout trouver un enfant qui pourra l’aider, le guider, lui expliquer comment faire pour suivre le groupe. Je pense que cela va très bien se passer. Les enfants sont très gentils à cet âge-là, très altruistes. Ils n’ont aucun problème pour s’aider entre eux. Pour apprendre le français, il sera aidé par un enseignant spécialisé, deux fois par semaine ».

Une maman rassurée 

Très rapidement Damir a pris ses marques dans la classe, ce qui a rassuré sa maman. Elle attendait cette rentrée avec impatience. Katerina explique : « Je suis plus pressée que Damir car c’est une grande étape, qui est nouvelle, en France. Cela me touche beaucoup ».

 

durée de la vidéo : 00h02mn00s
Parmi les nombreux élèves qui ont fait leur rentrée jeudi 1er septembre, il y avait aussi de jeunes Ukrainiens. C'est le cas de Damir, 6 ans, qui faisait sa rentrée en CP à l'école Sévigné de Vichy, dans l’Allier. ©A. Albert / L. Laborie / S. Bonnetot

Le travail des associations 

Cette rentrée a demandé toute une organisation pour les associations. Gilles Loubier, directeur général de l'ANEF 63, précise : « Il y a un gros travail avec les municipalités parce qu’il y a des enfants qui arrivent au fil de l’eau. Il y en a qui sont arrivés la semaine dernière, il y en a d’autres qui sont arrivés il y a quelques mois. Il a fallu organiser tout cela pour que tous les enfants retrouvent une vie normale. Il y a une équipe de travailleurs sociaux qui accompagnent les familles dès leur arrivée. Après on leur trouve un logement. En fonction du domicile, on organise la scolarité ». Pas moins de 70 enfants ukrainiens ont fait leur rentrée ce jeudi 1er septembre dans l'Allier.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité