Incendie d'une antenne-relais en Ardèche : une personne mise en examen

Le 24 août 2019, une antenne-relais TDF était incendiée à Bourg-Saint-Andéol, en Ardèche. L'enquête a mobilisé des gendarmes à travers toute la France. Neuf personnes ont été placées en garde à vue, dont une a été mise en examen.

Après près d'un an d'enquête, 18 personnes ont été interpellées, dont 9 placées en garde à vue et 1 mise en examen après l'incendie d'une antenne-relais en août 2019 à Bourg-Saint-Andéol en Ardèche.
Après près d'un an d'enquête, 18 personnes ont été interpellées, dont 9 placées en garde à vue et 1 mise en examen après l'incendie d'une antenne-relais en août 2019 à Bourg-Saint-Andéol en Ardèche. © F. Tanneau/AFP

L'opération a mobilisé 150 gendarmes sur tout le territoire. Près d'un an après le début de l'enquête, les investigations ont abouti à 18 interpellations dans les départements de la Drôme, du Vaucluse, de l'Essonne, des Hauts-de-Seine et de la Haute-Garonne mardi 2 juin. Neuf ont été placées en garde à vue. Neuf autres personnes ont été entendues en qualité de témoin ou de mis en cause. 

A l'issue des gardes à vue, l'instigatrice de l'incendie a été déférée devant le magistrat instructeur en vue de sa mise en examen. Le parquet de Privas ne précise pas la mouvance à laquelle appartiendrait l'instigatrice et les personnes placées en garde à vue, ni même leurs liens.
 

En Ardèche, 3 antennes-relais ciblées en 3 ans
 

La 24 août 2019, des milliers de foyers étaient privés de télévision et de radio à la suite de cet incendie volontaire. Toute la structure interne de l'antenne avait été ravagée. Le parquet de Privas avait alors ouvert une information judiciaire pour destruction de bien par moyens dangereux pour les personnes.

En Ardèche, la destruction d'une antenne-relais avait eu des précédents : deux ans pus tôt, le 17 juillet 2017, une autre antenne relais d'Ardèche, à Saint-Laurent sous Coiron, près du col de l'Escrinet avait été incendiée privant 165 000 foyers ardéchois et drômois de téléphone et de TNT. Le 15 juin 2017, l'antenne de Beaufort-sur-Gervanne dans le Diois était sabotée.

 

Une recrudescence depuis 2 mois


Depuis le début du confinement, 22 antennes-relais ont été la cible de dégradations en France. La région n'est pas épargnée.

Il y a 3 jours, dans la nuit du 2 au 3 juin l'antenne relais de Rimon-et-Savel dans la Drôme était ravagée par les flammes. Un mois plus tôt, un autre relais avait été visé sur la commune d'Oriol-en-Royans dans la Drôme. 

En Isère, Trois pylônes accueillant des antennes-relais ont été endommagés par des incendies dans la nuit de dimanche 17 à lundi 18 mai à Seyssinet-Pariset, Jarrie et Herbeys. Ces dégradations avaient été revendiquées sur des sites Internet de l'ultragauche. Pour l'heure, impossible de faire le lien entre ces dégradations et l'incendie de Bourg-Saint-Andeol tant les antennes relais sont la cible de mouvances diverses.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers