Candidats aux élections législatives 2024 : découvrez la liste dans les circonscriptions de l'Ardèche

Les élections législatives anticipées auront lieu les 30 juin et 7 juillet 2024. La campagne officielle est lancée ce lundi au lendemain de la date limite du dépôt des déclarations de candidature. Des trois députés sortants, Olivier Dussopt ne se représente pas. Qui sont les candidats dans les trois circonscriptions de l'Ardèche ?

Le premier tour des élections législatives 2024 aura lieu ce dimanche 30 juin. Un scrutin qui fait suite à la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron au soir des élections européennes. L'assemblée sortante avait été élue en 2022. 

Près de 260 000 électeurs seront appelés à voter pour ces législatives anticipées. Le département compte trois circonscriptions : qui sont les députés sortants ? Vont-ils se représenter devant les électeurs ? Qui sont les candidats en lice ? Vingt-six candidatures ont été déposées.

1ʳᵉ circonscription (Privas)

Dans la 1ʳᵉ circonscription de l'Ardèche, huit candidats sont en lice pour ce premier tour des élections législatives.  

♦ Député sortant : Hervé Saulignac (Socialiste et apparentés). Ce fief de la gauche depuis 1986 est détenu par Hervé Saulignac. En 2022, il avait largement remporté sa bataille contre la candidate du FN, Céline Portquet. 

Hervé Saulignac est candidat à sa réélection. "Vous m'avez accordé votre confiance massive en 2022 avec plus de 60% des voix. Je serai à nouveau votre candidat en 2024, j'y suis prêt", a déclaré le député sortant au soir du 9 juin, sur les réseaux sociaux, quelques heures après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale. Le député sortant a déposé sa candidature en préfecture dès ce mercredi 12 juin. Hervé Saulignac conservera-t-il son siège ? Soutenu par le nouveau Front Populaire, le socialiste est le seul candidat de gauche dans cette circonscription.

Qui sont les autres candidats ?

  • Céline Porquet (RN). La candidate malheureuse de 2022, investi par son parti, repart en campagne. Elle est prête à affronter une nouvelle fois le député sortant. Elle est également conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes, responsable départementale du RN et conseillère municipale de la commune de Viviers. Son suppléant est Jean-Claude Escalier, ancien syndicaliste Force Ouvrière durant 33 ans. Ce dernier s'est engagé dans les rangs du RN en début d'année.
  • La candidate de la Macronie, Séverine Gineys, peu connue, avait été éliminée dès le 1ᵉʳ tour aux élections législatives de 2022. 
  • La candidature LR de cette circonscription du Centre-Ardèche revient à Marie-Pierre Chaix, élue municipale de Viviers.
  • Muriel Vander Donckt (Lutte ouvrière) n'en est pas à sa première élection législative. Enseignante-chercheuse de 52 ans, elle a déjà été candidate sous la bannière LO dans cette circonscription.
  • Maryse Leclerc 
  • Pascal Chambonnet (parti ouvrier indépendant et démocratique)
  • Thierry Dorne (Debout la France). Le candidat est délégué départemental du parti de Nicolas Dupont-Aignan.

2ᵉ circonscription 

♦ Député sortant : Olivier Dussopt (Renaissance). L'ancien ministre du Travail, de mai 2022 à janvier 2024, avait quitté le gouvernement à la faveur d'un remaniement ministériel. Il a regagné son siège de parlementaire en 2024.
Ancien membre du PS depuis 2000, c'est en juin 2007 qu'il est élu député dans cette circonscription, devenant à l'époque le benjamin de l'Assemblée nationale. En 2022, il avait été réélu député dans sa circonscription.

Olivier Dussopt a été officiellement investi par Renaissance. Pour autant, le député sortant a décidé de ne pas se représenter. "C'est une décision difficile à prendre, mais une bonne décision. Elle a été mûrie durant plusieurs années. J'avais décidé de ne pas me représenter en 2027. La dissolution n'a fait qu'avancer mon choix", a indiqué le 12 juin dernier le député sortant. C'est sa suppléante, Laurence Heydel Grillere qui va tenter de remporter la circonscription, sous l'étiquette Renaissance.

Qui sont les autres candidats ?

  • Jean-Paul Vallon. Le maire de Lamastre porte le drapeau des Républicains dans le nord du département. Il avait déjà été candidat dans cette circonscription en 2017, sous l'étiquette DVD (6,72%).
  • Vincent Trébuchet a annoncé sa candidature commune LR-RN dans cette circonscription d'Annonay. Il s'agit de sa première candidature à une élection. Conséquence de cette investiture : un jeu de chaises musicales. Ainsi, le candidat RN, Cyrille Grangier, qui avait été crédité de 19% des voix aux législatives de 2022 dans cette circonscription, est candidat dans la 3e circonscription de l'Ardèche.
  • Michèle Victory (PS-nouveau Front Populaire)
  • Rémy Nodin, viticulteur à Saint-Péray, sans étiquette
  • Jacky Ritz
  • Gérard Montreynaud (Reconquête)
  • Julien Gérard (retraité, parti Solidarité et Progrès de Jacques Cheminade)
  • Michèle Gaillard (Lutte Ouvrière)

3ᵉ circonscription (sud Ardèche)

♦ Député sortant : Fabrice Brun. Le député sortant de 56 ans est candidat à sa succession. L'édile a fait le choix de quitter Les Républicains : "Je refuse l’investiture de ce parti qui vient d’exploser. Ma candidature aux élections législatives se situe en dehors des partis, pour l’Ardèche, contre les extrêmes de tous bords". Ce candidat avait fait son entrée à l'Assemblée nationale en 2017 sous l'étiquette LR. En 2022, le député sortant est réélu face à la candidate de la Nupes, Florence Pallot, avec plus de 57% des suffrages. Fabrice Brun est également conseiller régional Auvergne Rhône-Alpes.

Qui sont les autres candidats ?

  • Florence Pallot (La France Insoumise, nouveau Front populaire)
  • Cyrille Grangier (Rassemblement national). En 2022, dans la circonscription d'Annonay (2e), Cyrille Grangier ne s'était pas qualifié pour le deuxième tour. Il était cependant arrivé en troisième position, derrière le candidat de la Nupes. Mais il avait amélioré le score du parti de Marine Le Pen dans cette circonscription, avec près de 3500 voix gagnées en cinq ans. Commerçant à Saint-Barthélémy-le-Plain, le candidat de 47 ans, natif de Tournon-sur-Rhône, est secrétaire départemental adjoint du RN.
  • Christophe Marchisio (Lutte ouvrière).  Il avait déjà été candidat dans cette circonscription en 2017.
  • Félix Zaguedoun-Reynaud
  • Alexandre Faure, maire de Vernon.
  • Laurent Touzet (parti de Jean Lassalle)
  • Quentin Bonnetain (Renaissance). Champion du monde de kayak, il est candidat dans le sud Ardèche pour porter les couleurs de la majorité présidentielle. 
  • Jacques Marcesse

Projection issue des européennes

Selon nos calculs, en reportant les votes obtenus lors des européennes du 9 juin dernier, dans les trois circonscriptions, le RN est arrivé en tête avec un peu plus de 35 % des voix. En cumulant les voix des partis de gauche, ils arrivent derrière, avec, en moyenne, un peu moins de 30 % des votes.

Rappel

Pour être élu dès le premier tour, le 30  juin prochain, un candidat devra avoir obtenu plus de 50 % des suffrages exprimés, mais aussi un nombre de voix au moins égal à 25 % du nombre des électeurs inscrits.

Un second tour sera organisé le 7 juillet, dans les circonscriptions où un candidat n'aura pas été élu au premier tour. Les deux candidats arrivés en tête au premier tour sont automatiquement qualifiés pour un second tour. Et ceux qui dépassent 12,5 % des inscrits peuvent se maintenir au second tour.

Seuls les électeurs déjà inscrits avant le 10 juin, pourront voter les 30 juin et 7 juillet prochains.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité