Bidonville. Le recensement a débuté au campement des Roms de l'avenue Esmonin à Grenoble

Ce mardi 9 juin au matin, une centaine de policiers a fait irruption au campement Esmonin, à Grenoble. Prémisses au démantèlement annoncé, les agents de police sont venus pour le recensement. 292 personnes vivent ici.

Il était annoncé sans date précise. Le démantèlement du campement Esmonin devrait intervenir dans les prochaines semaines. Le recensement en est la première étape. 

Ce mardi, vers 10 heures, une vingtaine de fourgons de police étaient garés le long du plus gros bidonville de Grenoble mais tout s'est déroulé dans le calme. Le recensement a duré jusqu'à midi, il a été dénombré 292 personnes dont 160 enfants. 

Objectif, le "diagnostic social" des personnes qui vivent dans le camp. Les dossiers vont dès lors partir à l'instruction dans les différents services, Préfecture, services sociaux.