Bientôt la fin des travaux pour le Grand Collisionneur de Particules de Genève

Après deux ans de travaux le LHC, le grand collisionneur de particules du CERN, va redémarrer d'ici fin mars. Après avoir prouvé en 2012 l'existence du boson de Higgs, une nouvelle mission lui est confiée, découvrir le mystère de la matière noire. 

Par France 3 Alpes

Le LHC, un anneau de 27 kilomètres de circonférence à cheval entre la France et la Suisse, a été mis en service en septembre 2008. C'est l'outil le plus performant au monde dans le domaine de la physique des hautes énergies. Deux faisceaux de particules circulent en sens inverse et à très haute énergie dans l'immense anneau, où les chercheurs provoquent des collisions au sein de quatre détecteurs. Le but est d'étudier les particules émises lors de ces collisions pour mieux comprendre la matière, l'énergie, l'espace et le temps.

Tous les 3 ans et demi ce grand collisionneur s'arrête, pour deux années d'entretien et de remise à niveau. C'est cette grande révision technique entamée en 2012 qui touche à son terme. Plus de 10.000 connections ont été révisées, pour le rendre plus performant. 

Reportage Denis Vigneau-Dugué, Jean-Pierre Rivet, Eric Achard :
Bilan et perspectives du LHC
Intervenants : Miguel Jimenez, chef du département Technologies du CERN; Gaëlle Boudoul, chargée de recherche CNRS Expérience CMS CERN

Le LHC a connu son heure de gloire le 4 juillet 2012 avec la découverte du Boson de Higgs surnommé la "particule de Dieu". Ce boson serait la manifestation du champ de Higgs qui remplit tout le vide qui se trouve autour de nous et dans l'espace. Cette particule élémentaire constitue l'une des clefs de voûte du modèle standard de la physique des particules.

La connaissance de ses propriétés peut par ailleurs orienter la recherche au-delà du modèle standard. Grâce au LHC, qui dans quelques semaines va fonctionner avec deux fois plus d'énergie que lors de la précédente exploitation, les chercheurs espèrent ouvrir la voie à la découverte d'une nouvelle physique, telle que la supersymétrie ou la matière noire.

Dans le LHC révisé, vont se produire des collisions avec des énergies jamais atteintes en laboratoire. Les physiciens en attendent des résultats qui permettront de repousser les limites de notre compréhension de la structure fondamentale de la matière. L'essentiel de notre univers nous est inconnu, améliorer l'accélérateur c'est permettre d'aller plus loin. Le LHC pourrait créer des particules qui pourrait expliquer ce qu'est la matière noire. 

Le CERN, l'accélérateur de science, espère rendre opérationnel le LHC d'ici fin mars. Alors seulement débutera l'injection du faisceau de protons. L'objectif des physiciens est de commencer à recueillir des données dès juin prochain.

C'est quoi le CERN ?

Le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est l’un des plus grands et des plus prestigieux laboratoires scientifiques du monde.

Il a pour vocation la physique fondamentale, la découverte des constituants et des lois de l’Univers. Il utilise des instruments scientifiques très complexes pour sonder les constituants ultimes de la matière : les particules fondamentales. En étudiant ce qui se passe lorsque ces particules entrent en collision, les physiciens appréhendent les lois de la Nature.

Sur le même sujet

Les + Lus