Boris Bouchet (PC), un premier mandat et “une part de rouge dans l'assemblée régionale”

© France 3 Auvergne
© France 3 Auvergne

La nouvelle assemblée de région Auvergne-Rhône-Alpes comptera 7 élus communistes. Parmi eux, Boris Bouchet, 35 ans, professeur des écoles riomois qui siégera pour la première fois.

Par France 3 Auvergne

Dans l'assemblée de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes siégeront sept élus communistes. Parmi eux, trois seront auvergnats.

Boris Bouchet, 35 ans, en fait partie. Candidat sur la liste "l'Humain d'Abord" aux côtés de Cécile Cukierman et André Chassaigne, il fait partie des "nouvelles têtes" du PCF.

Son entrée dans la vie politique est encore toute récente : Boris Bouchet l'a effectuée en 2014 au conseil municipal de Riom. Dans quelques semaines, il siègera pour la première fois au Conseil Régional. 

Ce professeur des écoles va donc vite devoir trouver une nouvelle organisation pour jongler entre ce nouveau mandat et son activité professionnelle. "Pour le moment , il y a un peu d'incertitude… Ça sera mon premier mandat de conseiller régional donc il va falloir voir comment les choses s'organisent avec la fusion des régions. J'en saurai plus lors du premier conseil régional du 4 janvier."

"Nous allons être en résistance"

En attendant, de débattre en assemblée plénière, Boris Bouchet se positionne déjà en opposant. Il entend être le porte voix de ses milliers d'électeurs. "Nous allons être en résistance par rapport aux politiques régressives qu'a annoncé Laurent Wauquiez. Les élus communistes que nous sommes seront très attentifs et combattront de pied ferme chaque mesure régressive qui sera proposée. Il y aura une part de rouge dans cette assemblée régionale et pas seulement sur la parka de Laurent Wauquiez."

Portrait de Boris Bouchet
La nouvelle assemblée de région Auvergne-Rhône-Alpes comptera 7 élus communistes. Parmi eux, Boris Bouchet, 35 ans, qui siégera pour la première fois. - Reportage : Pierre-Olivier Belle, Maurice Tiouka. Intervenant : Boris Bouchet - Conseiller régional (PC)

 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : mobilisation pour sauver la gendarmerie à Saint-Dier-d’Auvergne

Les + Lus