C'est pas parce qu'on vit à Grenoble qu'on connaît la montagne

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, beaucoup de grenoblois n'ont pas l'occasion d'aller dans les montagnes qui les entourent. La Ville a lancé le programme "jeunes en montagne" pour leur permettre de s'initier à l'alpinisme et d'autres disciplines sportives.

Arrivée au sommet de l'aiguille des Trois pucelles dans le massif du Vercors, Apolline s'exclame : "Ça fait peur !" L'adolescente participe au programme "Jeunes en montagne" avec sa classe de seconde du lycée Argouges. Toute l'année, les élèves découvrent des disciplines sportives dans les Alpes : via ferrata, escalade, randonnées en raquette ou encore corda ferrata, une discipline peu connue qui mêle escalade et descente en tyrolienne. "C'est un projet d'intégration et en même temps de découverte de notre milieu, explique Brigite Arnoux, professeur d'éducation physique. Il y a beaucoup de jeunes qui ne connaissaient pas la montagne. On espère qu'ils vont accrocher !"

Pas question d'exploit sportif pendant ces sorties. Les guides de haute-montagne qui accompagnent les jeunes veulent avant tout transmettre leur passion. "Il suffit qu'ils nous disent que le paysage est beau et la journée est réussie !" confie le guide Ludovic Erard.

350 jeunes grenoblois profitent chaque année de ce programme qui existe depuis 2003.

Reportage de Francoise Guais et Dominique Semet.

Intervenants : Brigite Arnoux, professeur d'éducation physique; Anouk; Yanis; Apolline; Nayan; Ludovic Erard, guide de haute montagne