La SPA du Cantal en difficulté : " Notre réserve financière diminue très vite"

Nouvelles normes, factures de gaz en hausse, afflux spectaculaire de chiots et de chatons, la SPA du Cantal n'y arrive plus financièrement. La structure appelle à l'aide pour boucler sa fin d'année.

A la SPA du Cantal, à Arpajon-sur-Cère, près d'Aurillac, une dizaine de croisés Border collies ont été confiés récemment au refuge. Ces petites boules de poil ont été retirées à un maître qui ne pouvait plus s'en occuper. Ce sont quelques-uns des nouveaux pensionnaires de la SPA du Cantal. Des chatons sont aussi recueillis par dizaines. Florence Gamel, présidente de la SPA du Cantal, explique : « On est envahis par les chatons et nos factures vétérinaires explosent. Il y a trop de chatons malades. On les hospitalise pour essayer de les sauver mais cela nous engendre quand même des frais. D’un autre côté, on ne peut pas les regarder en train d’agoniser ».
 

durée de la vidéo : 01min 30
En difficulté financière, la SPA du Cantal appelle aux dons

Des travaux et des soins à payer

Elle ajoute : « Notre réserve financière diminue très vite, car cette année, on a eu une épidémie de typhus chez les chatons. En plus, il faut que l’on fasse des travaux, donc ça demande pas mal d’argent. On vient de faire rentrer le gaz pour chauffer les locaux et il y a quand même une facture de 3 000 euros. On a 6 000 euros de frais vétérinaires donc ce mois-ci va être un gros mois pour nous ».

De fortes inquiétudes

Les bénévoles s'inquiètent car l'année 2021 aura été compliquée. Françoise Malbec, vice-présidente de la SPA du Cantal, souligne : « Il y a eu trois opérations de récupération, les chats, les Terre-neuve et les chiots. C’est la première année où on en a autant à récupérer, à la demande des mairies ». Elle précise : « De manière impérieuse, on doit faire des travaux sur les clôtures du parc car elles ont 20 ans. Elles ont été faites avec du grillage et à la longue, elles s’abîment. On a des chiens qui attrapent le grillage et qui arrivent à se blesser. Certains ont réussi à s’échapper. On doit aussi faire des travaux sur le couchage des chiens car il faut remplacer les palettes en bois par des lits de couchage en PVC et en alu. On en a pour 5 000 euros de dépenses pour ces couchages. Je pense payer par tranches, en fonction du budget qu’on aura ».

Une cagnotte en ligne

Pour encaisser un peu d'argent, la SPA cantalienne espère des dons.

Une cagnotte en ligne a été lancée fin août. Elle édite aussi un calendrier avec des stars " au poil ". Dolly est la miss mois d’août. Romain Dujols, animalier, raconte : « Dolly est une chienne très affectueuse. Elle est très joueuse. Le seul petit bémol est qu’elle n’est pas super à l’aise avec ses congénères. Mais après c’est une super chienne et elle ne vous donnera que de l’amour ». Comme elle, ils sont 55 chiens à espérer une famille d'adoption.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux