• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le secret d'un petit village du Cantal pour attirer de nouveaux habitants

Le petit village de Parlan, dans le Cantal a trouvé la solution pour attirer de nouveaux habitants. / © Google 2011
Le petit village de Parlan, dans le Cantal a trouvé la solution pour attirer de nouveaux habitants. / © Google 2011

Face à la désertification des campagnes, la municipalité de Parlan dans le Cantal s'est mobilisée. Il y a huit ans, elle a décidé d'offrir gratuitement des terrains. En 2019, elle a presque doublé sa population. 

Par D.Cros

C’est un choix stratégique qui s’avère payant. Il y a huit ans, pour redynamiser le village de Parlan dans le Cantal, la municipalité décide d’offrir un terrain aux primo-accédants ou aux couples en mobilité professionnelle.

"Nous avons fait le choix de cette politique car notre ville perdait des habitants. Lorsque nous avons fermé une classe et perdu un poste d’enseignant titulaire cela été un électrochoc. Il fallait que nous fassions quelques chose" souligne Michel Teyssedou, maire de Parlan.
 

La gratuité des terrains à bâtir séduit et attire

Depuis, la commune voit son nombre d’administrés augmenter au fil des ans. En 2008, la population était de 280 habitants. Elle est passée à 434 en 2015 pour atteindre 480 habitants en 2019.

La commune a d’abord acheté cinq lots qui ont rapidement trouvé preneur. Face à la demande, la mairie en 2016 a acquis 16 lots supplémentaires, dont 4 restent encore accessibles. En échange d’un terrain, les nouveaux arrivants s’engagent à rester sur la commune au minimum 10 ans faute de quoi, il doivent s’acquitter d’une indemnité de dédommagement.

Depuis la mise en place de ce dispositif, la commune compte 15 nouvelles familles et 33 hébergements supplémentaires.
 

"C’est un sacré coup de pouce"

Installée au Rouget, à proximité de Parlan, Audrey Marty cherchait avec son conjoint un terrain pour construire sa maison. Ils entendent alors parler de l’offre de terrains gratuits. "C’est un sacré coup de pouce" explique Audrey Marty. Puis elle ajoute : "Quand vous ne payez pas le terrain, cela vous permet de réinjecter l’argent ailleurs ou de faire un prêt moins conséquent. Nous avons construit une maison plus grande grâce à cela et nous l’avons aménagé à notre image".
 
Audrey Marty a créé son salon de coiffure à Parlan dans le Cantal et a embauché. / © Audrey Marty
Audrey Marty a créé son salon de coiffure à Parlan dans le Cantal et a embauché. / © Audrey Marty

Une fois installée, en retour, elle décide de s’investir dans cette commune en créant son salon de coiffure. En 2015, la commune l’accompagne une nouvelle fois dans son projet en lui trouvant un local en location. "Je suis contente sans cette offre nous n’aurions pas fait tout çà. Grâce à la municipalité j’ai réalisé tous mes projets. Nous avons notre maison et j’ai mon salon" conclut-elle.
 

Une population rajeunie

Elodie Lacam-Lesvaux a elle aussi était séduite par cette offre. Il y a quatre ans alors qu’elle cherche un terrain à bâtir dans le secteur, elle entend parler de la commune de Parlan. "Depuis notre installation ici, nous avons vu le nombre de logements et de commerces augmenter. La ville est de plus en plus dynamique". Elle aussi contribue au dynamisme économique de la ville. En janvier 2019, elle a créé sa société d’organisation d’évènements. Depuis son installation à Parlan, sa famille s’est agrandie. Son petit garçon âgé aujourd’hui de 4 ans va l’école du village.

"Grâce aux familles qui se sont installées et à leurs enfants. Nous avons réussi à récupérer le poste d’enseignant que nous avions perdu" souligne le maire. Puis il conclut en disant : "Nous avons réussi à développer l’attractivité de notre territoire et nous avons rajeuni la pyramide des âges, la population".

 

Sur le même sujet

Transvolcanique : la rando en VTT à travers les volcans d'Auvergne a 30 ans

Les + Lus