Témoignage. Après 40 ans de travail, cette femme d'agriculteur touche moins de 400 euros de retraite par mois

Publié le Écrit par Aurélie Albert et Laetitia Theodore

En 2017, selon un rapport présenté au Sénat, plus de 5 000 femmes travaillaient encore sans statut sur une exploitation agricole. Comme Marie-Jeanne Chauvet qui a travaillé pendant 40 ans avec son mari dans leur ferme du Cantal. Une vie sans compter ses heures pour une retraite aujourd’hui dérisoire.

Du haut de ses 73 ans, Marie-Jeanne Chauvet continue régulièrement de faire le trajet entre sa maison et l’étable, à Saint-Cernin, dans le Cantal. Malgré son âge, elle a encore son petit pas énergique. Même si aujourd’hui, elle est à la retraite, difficile pour Marie-Jeanne de ne pas venir donner un coup de main à son fils. Avec son mari, elle a travaillé pendant près de 40 ans sur cette exploitation, mais pendant longtemps, elle était avec le statut de femme au foyer puis celui de conjointe collaboratrice. "Je n’ai jamais compté mes heures et je ne les compterai pas, je ne regrette pas le temps que j’ai passé, raconte la septuagénaire. Je n’ai jamais pensé que la retraite arriverait aussi vite et qu’il fallait la préparer. Je ne pensais qu’au travail, mais pas à la retraite. C’est peut-être un tort que j’ai eu…"

Moins de 400 € de retraite par mois

Pour ses 40 années de travail à la ferme Marie-Jeanne touche moins de 400 € de retraite chaque mois. Une modeste retraite compensée par une pension de réversion depuis le décès de son mari. "En France, les agriculteurs qui ont une retraite complète, à taux plein, il y en a à peu près 210 000. Pour les conjointes d’exploitants, c’est à peu près pareil. Sur 1,2 million de retraités, il y en a entre 300 000 et
400 000 qui sont dans le cas de Marie-Jeanne", explique Georges Delmas, président section des anciens exploitants FDSEA 15.  
"Moi, je voudrais qu’on fasse quelque chose pour nous et qu’on ne nous oublie pas, qu’on nous laisse sur le côté du chemin, parce que je ne suis pas la seule. On mériterait davantage", insiste Marie-Jeanne Chauvet.  

En France, selon un rapport présenté au Sénat, en 2017, entre 5 000 à 6 000 femmes travaillaient encore sans statut sur une exploitation agricole.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité