• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

CARTE. Diesel, essence, GPL : découvrez les stations-service en pénurie de carburant en Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis le 17 novembre, des gilets jaunes bloquent dépôts de carburant et raffineries. Certaines stations-service rencontrent des difficultés d'approvisionnement. (illustration) / © P. Lopez / AFP Photos
Depuis le 17 novembre, des gilets jaunes bloquent dépôts de carburant et raffineries. Certaines stations-service rencontrent des difficultés d'approvisionnement. (illustration) / © P. Lopez / AFP Photos

Depuis le 17 novembre, des gilets jaunes bloquent régulièrement des raffineries et des dépôts de carburants. En Auvergne-Rhône-Alpes, certaines stations-service sont en pénurie totale ou partielle : découvrez lesquelles avec une carte régulièrement mise à jour.

Par A.C.

En ce début de mois de décembre, les blocages à répétition de raffineries et dépôts de carburants se prolongent en Auvergne-Rhône-Alpes. Si la situation ne ressemble pas encore à celle du Finistère, où le préfet a annoncé des restrictions d'usage, les stations-services de la région doivent jongler entre différentes sources d'approvisionnement.

Du côté de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, on dénombre un peu moins d'une dizaine de stations en pénurie totale ou partielle. "Jusqu'à maintenant, on a réussi à éviter la pénurie, parce que nous nous approvisionnons un petit peu à Lyon, et à Cournon d'Auvergne quand le blocage y est levé", explique Rodrigues Serman, directeur adjoint du Leclerc de l'avenue de Brézet.

À Lyon, dans le Rhône, la situation n'est pas différente, avec une vingtaine de stations en difficultés dans l'agglomération. Plus au Sud, l'Isère ne connaît à l'inverse que peu de difficultés, à l'image de Grenoble où quasiment aucune pompe n'est en rupture totale au 5 décembre. Vous pouvez suivre l'évolution de la situation grâce à la carte de Mon-essence.fr régulièrement mise à jour de manière collaborative.
 

Le comportement des automobilistes participe aussi à la pénurie

Les gérants de station-service espèrent que les concessions du gouvernement permettront un retour à la normale, mais ne craignent pas particulièrement un durcissement des blocages. Leur principale crainte, c'est le comportement des usagers : si la pénurie ne vient pas des problèmes d'approvisionnement, elle peut être causée par la crainte des consommateurs, qui afflueraient à la pompe. C'est déjà ce qu'a constaté Rodrigues Serman, à Clermont-Ferrand : "On a beaucoup plus de clients depuis quelques jours, on se demande même si les gens ne roulent pas plus."
 

Sur le même sujet

La réaction de Patrick Lévy

Les + Lus