Confinement - Métropole de lyon : Le vélo, solidaire des personnes vulnérables et des travailleurs

Deux initiatives solidaires ont été lancées ce lundi 6 avril ou les jours précédents par les associations La Ville à Vélo et la Maison du Vélo pour venir en aide aux personnes âgées ou au personnel des hôpitaux et autres salariés. Le vélo comme vecteur d'entraide pendant la période du confinement.
des vélos stationnés dans la Presqu'ile de Lyon.
des vélos stationnés dans la Presqu'ile de Lyon. © Photo: Maxime Jegat/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Lyon et sa Métropole sont des villes cyclistes...y compris pendant le confinement lié au Covid 19.

Deux initiatives solidaires viennent d'être lancées par les associations lyonnaises.

La première a même officiellement démarré ce lundi 6 avril. Elle s'appelle "Les Coursiers Solidaires" et a été lancée à Lyon par l'association La Ville à Vélo. L'idée c'est de mobiliser des cyclistes bénévoles pour aller livrer des produits de première nécessité ou des médicaments à des personnes âgées ou vulnérables et isolées. 

Comment ça marche ?

Les volontaires à vélo s'inscrivent sur le site dédié et les bénéficiaires peuvent eux appeler un numéro de téléphone : le 04 78 77 52 12 du lundi au samedi et de 9h à 18h ou faire une demande sur une carte interactive. L'objectif étant que chaque bénéficiaire trouve un coursier au plus près de son domicile. 

145 cyclistes se sont déjà inscrits ! "Une soixantaine d'entre eux ont même participé par visioconférence à une formation donnée par une infirmière", raconte Nicolas Frasie, administrateur de la Ville à Vélo. "Il fallait que nous soyons très précis sur les gestes barrière y compris quelles précautions utiliser quand il faut livrer un sachet ou un carton". 
Un tutoriel est désormais disponible ainsi qu'une affiche à apposer dans les commerces ou les halls d'immeuble. Car si on n'a pas les jambes nécessaires pour faire soi-même le coursier, on peut aussi faire la promo de l'opération en affichant son mode d'emploi. "Il faut pouvoir toucher les personnes âgées moins familières des réseaux sociaux", ajoute Nicolas Frasie
  L'initiative première revient à l'association Annecyclo, présente depuis fin mars dans la région d'Annecy avec une centaine de coursiers solidaires en lien avec les producteurs locaux.
 

Des vélos pour les soignants ou les commerçants

La Maison du Vélo a, de son côté, lancé le 26 mars dernier l'opération "Mon Vélo solidaire". Le principe ? Les cyclistes confinés chez eux en télétravail et qui n'ont pas besoin de leur deux-roues s'inscrivent sur le site pour prêter leur vélo à des soignants, médecins, infirmières ou des salariés des commerces de bouche ou des services publics, pour se rendre à leur travail. 
Et si l'on en croit leur compte Twitter, ça marche ! Laurence par exemple a prêté son vélo à Carole, postière, qui avait cassé sa trottinette et qui hésitait à utiliser les transports en commun, trop bondés :
  Selon Clémence Létinaud, responsable de l'opération à la Maison du Vélo: "Nous avons potentiellement 90 vélos disponibles car notre réseau de cyclistes s'est mobilisé très vite. En revanche pour l'instant peu d'emprunteurs se sont fait connaitre".

La Maison du Vélo met les protagonistes en contact en leur rappelant, là encore, les bons gestes. Comme de désinfecter selles ou guidons. Toutes sortes de vélos attendent les emprunteurs y compris des vélos à assistance électrique.  

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports coronavirus/covid-19 santé société