Conseil des Ministres : Clermont-Ferrand capitale régionale, c'est fini

Publié le Mis à jour le
Écrit par Brigitte Cante avec AFP

Lyon a été officiellement confirmée comme capitale régionale de la future grande région Rhône-Alpes Auvergne lors du Conseil des Ministres du 31 juillet. Clermont-Ferrand perd son statut de chef-lieu historique. L’Auvergne devrait aussi perdre son Préfet.

Lyon a été officiellement confirmée comme capitale régionale de la future grande région Rhône-Alpes Auvergne lors du Conseil des Ministres du 31 juillet. Clermont-Ferrand perd son statut de chef-lieu historique. L’Auvergne devrait aussi perdre son Préfet.



La réforme territoriale entraîne le passage de 22 à 13 régions dès le 1er janvier 2016. " Dans chaque région fusionnée, il y aura l'an prochain un seul préfet de région, un seul recteur de région académique, un seul directeur général d'agence régionale

de santé et un seul directeur régional pour chaque réseau ministériel
", précise le gouvernement dans le compte-rendu du Conseil.



Marylise Lebranchu ministre de la Décentralisation, a voulu dissiper les craintes dans les villes et les régions qui perdent leur statut : afind'éviter "un sentiment d'abandon désastreux, attention de ne pas tout centraliser dans la même ville."  

La réaction du maire de Lyon Gérard Collomb 

C'est désormais officiel : Lyon sera la capitale de la future région Auvergne-Rhône-Alpes.

Posted by Gérard Collomb on vendredi 31 juillet 2015

 

 

Sur Facebook, les amis du maire de Lyon ont tout de suite réagi "Pourquoi Auvergne Rhône-Alpes et pas l’inverse ? "



Gérard Collomb s'est voulu rassurant... pour les lyonnais. "Le nom "Auvergne-Rhône-Alpes" n'est pas définitif. Il a été utilisé provisoirement dans la loi, en juxtaposant le nom des 2 régions fusionnées, par ordre alphabétique. Une appellation définitive sera adoptée avant le mois de juin 2016, via un décret du Conseil d'Etat, sur proposition du Conseil régional de la future grande région."                                                                                                           







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité