Coronavirus et Confinement : "attention à la frange", ces conseils pratiques en attendant de revoir le coiffeur

Presque trois semaines sans coiffeur et beaucoup se demandent comment gérer cette irrémédiable poussée capillaire dont nous sommes tous, ou presque, victimes. Des internautes préfèrent en rire, d'autres se demandent s'il existe des conseils pratiques pour se couper les cheveux soi-même.
Après trois semaines de confinement, pour beaucoup, la coupe est pleine et se raccourcir les cheveux devient un vrai casse-tête. Pas facile de ne pas se rater, délicat de confier ses cheveux à un frère, une soeur ou ses parents, sans risquer le terrible : "Mais !!! tu as vu ce que tu m'as fait ?!!"

Pour rédiger cet article, nous avons contacté un "expert". Ancien coiffeur à Tignes, Laurent Fouquet a bien voulu nous dévoiler quelques uns de ses secrets. 
 
Premier conseil : ne pas couper trop court, les cheveux mettront plus de temps à repousser. Il faut surtout ne pas tailler de trop près sur le sommet du crâne, là où l'implantation des cheveux commence, cela risque de faire apparaître d'horribles épis comme des plumeaux, qui vous attireront des sourires moqueurs.

Pour les petites filles, attention à la frange ! Si vous coupez d'un trait alors que les cheveux sont mouillés, ils seront beaucoup plus courts une fois secs. Prenez un repaire avec les sourcils, ça évite des surprises.
 
Notre coiffeur insiste aussi sur les couleurs de moyenne qualité achetées en grandes surface. "Il faut bien lire les notices, en général les couleurs vendues sont trop foncées". Sans parler du risque d'émulsions qui peuvent donner des résultats catastrophiques. "Pour cela, il faut mieux ne faire que les racines et ne pas jouer avec les poudres décolorantes". En gros et surtout : éviter les kits décolorants des supermarchés.

Pour les aficionados de la tondeuse, tant pour la barbe que les cheveux, commencez toujours par le gros sabot et descendez progressivement vers les plus petits afin d'éviter une tonsure à l'os irrattrapable.

Sachez pour terminer que la vitesse de pousse varie d'un individu à l'autre, selon l'âge, les saisons et les facteurs génétiques. Les cheveux lisses poussent en général plus vite que les crépus, de l'ordre de 0,7 à 2 cm par mois.

Enfin, un dernier conseil :

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus - confinement : conseils pratiques santé société