Covid-19 : "c'est un nouveau coup dur mais on reste positif", Tignes et les Deux Alpes contraintes de fermer

A la suite des annonces formulées par le Président de la République mercredi soir, les stations de Tignes et des Deux Alpes sont contraintes de fermer à nouveau leurs portes. Un nouveau coup dur pour ces stations qui avaient déjà dû écourter leur saison en mars dernier. 

Le glacier de Tignes lors des vacances de la Toussaint en 2018
Le glacier de Tignes lors des vacances de la Toussaint en 2018 © Coralie L'enfant / Maxppp
"On s'était préparé, on s'y attendait. Mais c'est quand même un petit coup dur", affirme la station de Tignes. En raison du confinement, annoncé mercredi soir par le Président de la République, les stations de ski, dont les Deux-Alpes et Tignes, sont contraintes de fermer leurs portes dès ce soir et ce, jusqu'au 1 er décembre. En mars dernier déjà, les stations avaient déjà dû fermer précipitamment à la suite de l'annonce du premier confinement.

"Nous étions prêts le 17 octobre pour accueillir les passionnés de ski, nous le serons à nouveau dès que le contexte sera favorable", a déclaré la station de Tignes dans un tweet :  
La station des Deux-Alpes, qui avait ouvert il y a une dizaine de jours pour les vacances de la Toussaint, accueille ce mercredi des milliers de skieurs avant de fermer les pistes dans l'après-midi. "C'est un coup dur mais on reste positif", assure la station qui veut se "projeter et préparer l'ouverture de l'hiver". A Tignes, en revanche, les conditions météorologiques - vent fort en altitude - de ce mercredi ne permettront malheureusement pas aux skieurs de profiter d'un dernier jour de glisse. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société stations de ski économie tourisme ski sport