Covid-19 : ce que l'on sait sur le premier cas du variant Omicron en Italie

Publié le
Écrit par Fabrice Liégard
Le patient 0 italien atteint de la variante sud africaine du Covid est toujours à l'isolement sous surveillance médicale à son domicile de Caserte (Nord de Naples) en compagnie de 5 membres de sa famille. D'après l'homme âgé de 48 ans, il a scrupuleusement respecté distanciation et gestes barrière depuis son retour du Mozambique
Le patient 0 italien atteint de la variante sud africaine du Covid est toujours à l'isolement sous surveillance médicale à son domicile de Caserte (Nord de Naples) en compagnie de 5 membres de sa famille. D'après l'homme âgé de 48 ans, il a scrupuleusement respecté distanciation et gestes barrière depuis son retour du Mozambique © JEAN-MARC QUINET / MAXPPP

Le premier patient infecté par le variant Omicron du coronavirus sur le territoire italien s'est confié à la radio Giornale Rai 3. Il est notamment revenu sur l'itinéraire de ses voyages depuis son retour du Mozambique. Lui et ses proches n'ont eu que des symptômes "très légers".

"Je suis vraiment satisfait d'avoir été vacciné"Ce sont les premières déclarations de l'Italien de 48 ans trouvé porteur du variant Omicron du coronavirus. Il s'agit du premier cas confirmé en Italie de ce variant, classé comme "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)

De son domicile de Caserta, dans la région de Naples, le quadragénaire a accordé une interview à la radio italienne Giornale Rai 3. Il est actuellement placé à l'isolement avec l'ensemble de sa famille, des personnes âgées de 8 à 81 ans.

>> Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté en Italie, le pays suspend ses vols avec l'Afrique australe

"Dans mon cas, les deux doses que j'ai reçues dans les mois précédant mon départ pour le Mozambique ont fonctionné de façon parfaite", a ajouté le manager de la société pétrolière ENI, revenu le 11 novembre d'un voyage d'affaires au Mozambique.

Test négatif au départ d'Afrique

Test négatif en poche, il arrive à l'aéroport de Rome Fiumicino et attrape sa correspondance pour Caserta, au nord de Naples. Le 15 novembre, il repart pour Milan, muni d'un nouveau test PCR négatif. C'est au retour de la visite médicale programmée par son entreprise qu'un nouveau test précédant l'embarquement lui apprend qu'il est positif au variant Omicron.

"Lors de mon voyage retour vers mon domicile de Caserte, j'ai donc fait en sorte d'éviter tout contact avec des personnes tierces afin de commencer tout de suite l'isolement qui m'était demandé. Je suis donc tout à fait tranquille", a poursuivi l'homme âgé de 48 ans.

"Tous les proches que j'ai contaminés vont bien actuellement : ma femme, mes deux enfants, ma maman et ma belle-mère. Leurs symptômes n'ont été que très légers au cours de nos 10 jours d'isolement."

Sous surveillance médicale, le patient et sa famille n'attendent plus qu'un test PCR négatif pour reprendre le cours de leur vie. Une issue qui semble relativement proche, si l'on en croit les propos du directeur de l'agence sanitaire de la région de Caserte.

Interrogé par l'agence de presse "La Presse", il a déclaré que le test positif du patient indiquait une charge virale basse, synonyme d'une guérison prochaine. "Les données que nous avons recueillies nous permettent d'envisager un retour au test négatif dans les jours, voire les heures qui viennent. Tout le monde doit donc garder son calme", a-t-il indiqué.

L'Italie bloque ses vols avec l'Afrique australe

Un appel au calme qui n'a pas empêché le ministère italien de la Santé de bloquer, samedi, tous les vols en provenance de sept pays d'Afrique australe - l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie et l’Eswatini. Et de lancer un appel à toutes les régions italiennes pour tracer les déplacements de tous leurs voyageurs en provenance de pays à risque.

Une règle qui s'applique à l'ensemble des voyageurs ayant débarqué à l'aéroport de Rome ces 15 derniers jours, en provenance des pays riverains du Mozambique.

Plus généralement, il est recommandé aux régions italiennes de tracer et d'opérer un séquencement pour tous les foyers de contagion détectés qui seraient caractérisés par une augmentation rapide et anormale des cas de Covid-19.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.