• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La démontagnée à Bourg-Saint-Maurice (Savoie), quand les ruminants rentrent des alpages... et y remontent

Cette année, la fin de la période de pâturages a donné lieu aux traditionnelles festivités de la démontagnée à Bourg-Saint-Maurice, mais une grande partie des bêtes n'ont pas fini de brouter les alpages de la Tarentaise. / © Frédéric Pasquette / France 3 Alpes
Cette année, la fin de la période de pâturages a donné lieu aux traditionnelles festivités de la démontagnée à Bourg-Saint-Maurice, mais une grande partie des bêtes n'ont pas fini de brouter les alpages de la Tarentaise. / © Frédéric Pasquette / France 3 Alpes

Chaque année, les ruminants descendent de l'alpage avant l'arrivée du froid : la fête de la traditionnelle démontagnée a eu lieu hier à Bourg-Saint-Maurice (Savoie) en Tarentaise. Veaux, vaches et brebis ont traversé le village en troupeau...avant de remonter là-haut, exceptionnellement. 
 

Par Cécile Sauzay

Pour un troupeau des alpages, le passage par les rues pavées de la ville n'est pas forcément une partie de plaisir. Hier après-midi, veaux, vaches et moutons ont fait leurs adieux aux prairies, aux pissenlits des versants alpins et au soleil d'été. C'était l'heure de la traditionnelle démontagnée à Bourg-Saint-Maurice (Haute-Savoie). 

Pour cette fête, les bergers de la Tarentaise et leurs chiens passent dans le village à la manière d'un défilé du 14 juillet : amassés derrières les barrières métalliques, les habitants observent, fascinés, le ballet des ruminants qui rentrent se mettre au chaud pour l'automne... après une bénédiction du curé de la paroisse. "Avec tout le travail que font les éleveurs : tôt le matin, tard le soir, avec l'angoisse de ne pas savoir le temps qu'il fera demain.. est-ce qu'il va pleuvoir ? trop ou pas assez ? Je bénis tout ce travail", déroule l'écclésiastique. 

Des éleveurs de toute la région, de Tignes jusqu'à Bellentre, en passant par la cote d'Aime... En tout, dix troupeaux de la Haute-tarentaise étaient représentés pour la fête annuelle. Pour l'occasion, certains bergers du GAEC des Cinq lacs avaient drapé leurs bêtes de teintures naturelles, et de couleurs.

Pour l'occasion seulement : pour la plupart d'entre eux, la période d'alpage n'est pas terminée. Vincent Fontaine, par exemple, a prévu de remonter ses bêtes dès le samedi soir : "Il y a encore de l'herbe en haut. En bas, il faut du foin, et le foin coûte cher", explique-t-il. Exceptionnellement cette année, au coeur de la saison automnale, bon nombre d'animaux prendront le même chemin. 

Le reportage d'Isabelle Guyader et Frédéric Pasquette, avec Eric Achard : 
 
La traditionnelle démontagnée à Bourg-Saint-Maurice (Savoie)

Sur le même sujet

Basket : Vichy-Clermont dominé par Roanne

Les + Lus