Départementales 2021 : la Droite renforce sa majorité dans la Drôme en décrochant 14 cantons, soit 28 sièges

En Drôme, la majorité départementale de droite accroît son emprise. A l'issue du 2e tour des élections départementales, elle décroche 14 cantons, soit 28 sièges. Les cantons de Grignan et Valence 2 et Romans-sur-Isère basculent dans le camp de la présidente sortante LR Marie-Pierre Mouton.
Composition du Conseil départemental de la Drôme suite aux élections de juin 2021 : 4 PS et alliés, 4 DVG, 2 LREM et alliés, 2 Divers centre, 8 LR et alliés et 18 DVD
Composition du Conseil départemental de la Drôme suite aux élections de juin 2021 : 4 PS et alliés, 4 DVG, 2 LREM et alliés, 2 Divers centre, 8 LR et alliés et 18 DVD © FTV

Avec 14 cantons sur 19, la présidente (LR) sortante Marie-Pierre Mouton remporte une large victoire  au conseil départemental de la Drôme. Trois cantons ont basculé dans sa majorité de droite et du centre : ceux de Grignan, Valence 2 et Romans/Isère. La majorité sortante qui détenait 22 sièges en 2015, parvient à s'en octroyer six supplémentaires, au détriment de la gauche et de LREM.

La majorité sortante de droite remporte 28 sièges sur 38

La droite sort donc renforcée de ce scrutin départemental. Elle raffe 14 cantons sur 19, soit trois de plus qu'en 2015. Avec 28 élus sur 38. La majorité départementale s'offre une majorité confortable. Jeudi 1er juillet prochain, l'assemblée départementale élira sa présidente ou son président. Marie-Pierre Mouton est la seule femme à la tête d'un département dans la région. Elle sera candidate à sa succession.

Marie-Pierre Mouton, présidente sortante LR de la Drôme, sera la seule femme à présider un département en Rhône-Alpes
Marie-Pierre Mouton, présidente sortante LR de la Drôme, sera la seule femme à présider un département en Rhône-Alpes © France tv

"Je vois dans ces résultats la marque et de l'action de terrain qu'on a voulu mener depuis de nombreuses années", s'est réjoui la présidente sortante LR. Une proximité payante selon la présidente sortante du département. 

Mais Marie-Pierre Mouton, au soir du 27 juin, avait le triomphe modeste et indiquait prendre cette victoire avec "beaucoup d'humilité" en raison du fort taux d'abstention. Dans la Drôme, il a dépassé les 65%. "On ne peut être sourd à cette abstention forte. Dans chacune de nos actions aujourd'hui, il y aura une dose de démocratie participative," a-t-elle affirmé. "Mais il faut entendre que les jeunes ne sont plus dans les scrutins et il faut vraiment s'adresser à eux aujourd'hui."

La République en Marche l'emporte dans 2 cantons

LREM, qui avait investi 5 binômes lors de ces élections départementales, espérait décrocher trois cantons. Elle n'en obtient finalement que deux : le Diois et Bourg-de-Péage. C'est un des rares départements de la région où La République en Marche aura des élus. Dans le Diois, Bernard Buis et Martine Charmet ont été élus dès le 1er tour, le 20 juin dernier. Dans ce canton acquis à la gauche, la Droite n'avait pas envoyé de binôme.

A Montélimar 1, le candidat LREM Karim Oumeddour a été largement réélu face au RN mais a fait campagne avec la majorité sortante. 

►LREM évincé du canton de Valence 2

Dans le canton de Valence 2, aux côtés de Maud Raison, Pascal Pertusa, ex-maire de Chabeuil et ancien président du SDIS26 , était candidat à sa succession. A l'issue du premier tour, le binôme LREM s'est retrouvé en ballottage défavorable. Il a finalement été battu par le binôme DVD Alban Pano et Nathalie Iliozer Boyer avec une différence de près de 19 points. Le binôme vaincu a remercié ses 2582 électeurs et a adressé ses "félicitations républicaines" au binôme vainqueur. En 2015, le canton de Valence 2 avait été aussi le théâtre d'une triangulaire entre le PS, l'union de la droite et le FN. Les socialistes l'avaient alors emporté de peu face à la droite. En 2021, le Rassemblement National n'a pas réussi à se maintenir au 2e tour. 

Déception pour la gauche qui perd du terrain, et un canton clé

Malgré une union de neuf différents courants, à l'exception de la France Insoumise, la Gauche est en net recul dans le département de la Drôme même si elle conserve quelques bastions. Elle a réussi à l'emporter dans 3 cantons : à Nyons et Baronnies, à Saint-Vallier et à Crest. A Saint-Vallier, c'est encore un binôme du parti de Marine Le Pen que le binôme sortant affrontait au 2e tour. Dans ce canton, le RN est en net recul et a même divisé par deux son nombre de voix en six ans. 
La Gauche perd le canton de Grignan qui a basculé à Droite. Le binôme sortant de gauche, composé de Luc Chambonnet et Renée Payan, qui s'était imposé face au FN en 2015 avec un peu moins de 300 voix, n'a pas résisté au binôme de droite (Jean-Michel Avias et Marie Fernandez) le 27 juin 2021. Dans ce canton, le RN enregistre aussi un recul notable; passant en six ans de 4166 à 1575 bulletins. Le binôme investi par Marine Le Pen a d'ailleurs été éliminé dés le premier tour. 

En 2015, le PS et ses alliés disposaient de 16 sièges au total. Dans la nouvelle assemblée, la Gauche et ses alliés sont en net recul, avec seulement 8 sièges. Loin des espoirs de reconquête du département perdu en 2015.

Le net recul du RN par rapport à 2015

Pénalisé aussi par la forte abstention, le Rassemblement National n'a emporté aucun canton dans la Drôme. De manière globale, le Front National avait enregistré 45 998 voix au 2e tour des départementales de 2015 (12,75% des inscrits et 25,12% des exprimés) et était présent dans 15 cantons au 2e tour. Le nombre de bulletins a été divisé par 10 en six ans. En 2021, au 2e tour, le RN qui s'était maintenu au 2e tour dans seulement 3 cantons (à Montélimar 1 contre un candidat LREM, au Tricastin contre le binôme LR de Marie-Pierre Mouton et à Saint-Vallier dans un bastion du PS) n'a obtenu que 4704 bulletins (soit 4,06% des exprimés).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections les républicains parti socialiste rassemblement national la république en marche société