• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Drôme : il y a 75 ans la Résistance française sabotait le pont de Livron

Drôme : il y a 75 ans la Résistance française sabotait le pont de Livron... les célébrations ont lieu ce week-end en présence d'un ancien membre du commando Henri Faure (au micro). A sa gauche, un résistant de Livron. / © S.Valsecchi
Drôme : il y a 75 ans la Résistance française sabotait le pont de Livron... les célébrations ont lieu ce week-end en présence d'un ancien membre du commando Henri Faure (au micro). A sa gauche, un résistant de Livron. / © S.Valsecchi

Les célébrations du 75e anniversaire du sabotage du pont de Livron auront lieu ce week-end, les 6 et 7 juillet. Le pont qui enjambe la rivière Drôme a été saboté dans la nuit du 16 au 17 août 1944, alors que les alliés débarquaient en Provence. 

Par Dolores Mazzola

Dans la nuit du 16 au 17 août 1944, il y a bientôt 75 ans, la Résistance française menait une opération de sabotage du pont de Livron. L'unique pont encore utilisable sur la Drôme, au sud de Livron-sur-Drôme, était détruit, dynamité. Il s'agissait pour la Résistance de faire barrage à la 19e armée allemande, en empêchant toute opération de repli après le débarquement allié en Provence. Une action de sabotage décisive menée par les membres du commando Henri Faure. Une commémoration a lieu ce week-end pour évoquer cet épisode encore méconnu de l'histoire de la 2e guerre mondiale....
 
Drôme : il y a 75 ans la Résistance française sabotait le pont de Livron
Récit S.Valsecchi - France 3 RA
Pour ce week-end de commémoration, on cempte près de 70 figurants, des chars allemands, des jeeps americaines et des campements d'époque pour une reconstitution très réaliste. 

Raymond Baulac et Pierre Chabanne, protagonistes de cet épisode de la seconde guerre mondiale, ont partagé leurs souvenirs. 75 ans après les faits, l'un comme l'autre n'ont pas le sentiment d'être des héros de la Résistance.

Le commando Henri Faure était constitué de vingt hommes et Raymond Baulac, le dernier survivant de ce commando, était présent à Livron. Pierre Chabanne, lui ne faisait pas parti du commando, jugé trop jeune par Henri Faure. Mais c'est lui qui a récupéré le pain de plastique parachuté par les alliés. 90 kg à cacher.
Drôme : il y a 75 ans la Résistance française sabotait le pont de Livron

Sur le même sujet

VIDEO. Haute-Loire : le village de Pont-Salomon essuie les dégâts après le passage des orages d'une rare violence

Les + Lus